Windows... Pourquoi Bill Gates a-t-il baptisé son système d'exploitation "fenêtres"? Pas pour une question de transparence: de ce côté-là, les vitres sont plutôt opaques. L'appellation vient d'une particularité qui veut qu'avec Windows chaque application (programme) s'affiche dans un espace d'écran bien délimité. Avant cela, c'est-à-dire à l'époque du DOS, les programmes s'affichaient sur la totalité du moniteur et accaparaient une grande partie de la mémoire. Il fallait donc fermer une application avant d'en ouvrir une autre. Avec Windows, le système de fenêtrage permet de faire tourner plusieurs applications en même temps, dans des espaces de mémoire distincts. Dans le jargon, on dit "de front". Une particularité qui échappe à d'innombrables usagers.
...

Windows... Pourquoi Bill Gates a-t-il baptisé son système d'exploitation "fenêtres"? Pas pour une question de transparence: de ce côté-là, les vitres sont plutôt opaques. L'appellation vient d'une particularité qui veut qu'avec Windows chaque application (programme) s'affiche dans un espace d'écran bien délimité. Avant cela, c'est-à-dire à l'époque du DOS, les programmes s'affichaient sur la totalité du moniteur et accaparaient une grande partie de la mémoire. Il fallait donc fermer une application avant d'en ouvrir une autre. Avec Windows, le système de fenêtrage permet de faire tourner plusieurs applications en même temps, dans des espaces de mémoire distincts. Dans le jargon, on dit "de front". Une particularité qui échappe à d'innombrables usagers.Ainsi, après avoir consulté leur courrier, de nombreux utilisateurs ferment leur programme de messagerie Internet avant d'ouvrir leur traitement de texte. Plus tard, ils refermeront le traitement de texte pour relancer leur messagerie. Si l'on dispose d'une connexion permanente au Réseau, il est pourtant plus aisé de laisser la messagerie constamment ouverte afin d'être averti en temps réel de l'arrivée de nouveaux e-mails. Dès lors, en allumant votre ordinateur - et même si vous lancez d'autres programmes - ouvrez votre messagerie et laissez-la accessible jusqu'à la fermeture de l'ordinateur. Pour peu que votre machine dispose de suffisamment de mémoire vive (la RAM, Random Access Memory), elle peut accepter sans difficulté la cohabitation simultanée d'une petite dizaine de programmes. Si, par la suite, vous êtes perdus devant cette multitude d'applications (le dernier programme utilisé se plaçant en avant-plan, il cache souvent les autres), utilisez les touches "Alt" et "Tab" (la touche au-dessus du "shift lock") pour passer de l'une à l'autre. Pour se déplacer dans les différentes applications, on peut aussi sélectionner leurs icônes qui se trouvent sur la "taskbar" (la barre des tâches) généralement située dans le bas de l'écran. Outre le gain de temps, l'utilisation simultanée de plusieurs programmes facilite la copie d'informations entre ceux-ci. Imaginez qu'il vous faille copier le contenu d'un e-mail dans un traitement de texte. La procédure sera la suivante:ù Après avoir ouvert votre messagerie et votre traitement de texte, cliquez sur une partie vide de la barre des tâches avec le bouton droit de la souris. Utilisez ensuite l'option "Tile all windows vertically" ( ou le bouton droit et la touche "V") afin d'afficher les deux applications dans une moitié d'écran. ù Dans l'e-mail, sélectionnez le texte à copier. Soit la totalité du message en utilisant les touches "Ctrl" et " A ", soit une partie de celui-ci, en cliquant et en laissant le bouton gauche de la souris enfoncé pendant que celle-ci glisse jusqu'à la fin de la portion de texte à dupliquer. ù Une fois le texte sélectionné (ou mis en surbrillance), déplacez-le de la fenêtre de la messagerie vers celle du traitement de texte par un "glisser/déposer", une opération qui consiste à cliquer sur un élément (icône, fichier, portion de texte, fenêtre, etc.) que l'on déplace tout en gardant le bouton gauche de la souris enfoncé. Toujours à propos de la sélection, si la partie du texte à copier est très longue (plusieurs pages), on évitera un laborieux défilement de pages (souvent trop rapide sur un ordinateur récent ou trop poussif sur un vieux bahut) en cliquant devant le premier mot de l'expression, puis en maintenant la touche "Shif" (majuscule) enfoncée avant de cliquer derrière le dernier mot à copier. Le texte "entre les deux clics" sera alors sélectionné. A noter que l'utilisation de la touche "Shift" fonctionne aussi pour opérer une sélection dans une liste de fichiers ou de mails. Pour désélectionner un (ou des) élément(s) dans une liste, on cliquera à l'aide du bouton gauche sur cet élément en maintenant la touche "Ctrl" enfoncée.Le droit sert aussi!Après le bouton gauche..., le bouton droit. Rares sont les utilisateurs qui se sont aperçus que leur souris comportait deux boutons. Si le gauche abat une quantité de travail non négligeable, le droit reste souvent oisif. Pourtant, les fonctions accessibles via celui-ci sont tellement nombreuses qu'il est difficile de les détailler toutes. Pour simplifier, disons que si vous ne savez pas comment réaliser une opération sous Windows, avant de parcourir l'aide (que l'on affiche en appuyant sur la touche "F1"), pensez au bouton droit. Généralement, son utilisation provoque l'apparition d'un menu reprenant les différentes opérations réalisables dans le contexte où il est utilisé. A titre d'exemple, lors d'une séance de surf sur le Net, on sauvera une image affichée à l'écran en cliquant sur celle-ci avec le bouton droit. Dans le menu qui apparaît, l'option "enregistrer l'image sous" permettra d'en garder une copie sur le disque dur. A ce propos, au lieu d'aller sauvegarder l'illustration au fin fond de votre disque dur dans un obscur répertoire, pourquoi ne pas l'enregistrer sur le bureau, c'est-à-dire sur l'écran de votre ordinateur qui vous accueille à l'ouverture de Windows (là où apparaît l'icône de la poubelle)? Le bureau (ou desktop) devrait vous servir plus souvent de lieu de travail et de zone de stockage temporaire. En plus d'un accès aisé, il permet d'examiner d'un simple coup d'oeil les différents projets sur lesquels vous travaillez. Une fois les travaux achevés, il faudra penser à ranger ces éléments dans un répertoire spécifique ou à les supprimer en les déposant (glisser /déposer) sur l'icône de la corbeille.Quand l'ordi "se plante"Si un programme "se plante" ou ne répond plus à vos instructions, pensez aux trois touches magiques. En enfonçant simultanément les touches "Ctrl", "Alt" et "Del", on provoque l'apparition d'une fenêtre reprenant l'ensemble des programmes en mémoire. Dans la liste, sélectionnez celui qui ne répond plus et demandez son arrêt à l'aide du bouton "fin de tâche". Dans le cas où cela ne débloquerait pas la machine, dans la même fenêtre, un clic sur "arrêter" devrait permettre de la relancer. Enfin, même si l'utilisation d'un ordinateur vous glace le sang, n'hésitez pas à le tester, à éprouver ses possibilités. Ce n'est qu'en procédant par tâtonnements, de façon empirique, que vous parviendrez à le maîtriser. Et, à moins d'un sérieux coup de pied dans l'unité centrale, rien de bien grave ne devrait découler de vos hasardeuses manipulations. Rien, en tout cas, que votre gourou favori ne puisse pas réparer.Vincent Genot