Lettre ouverte aux responsables politiques de tous bords.
...

Lettre ouverte aux responsables politiques de tous bords. Vous voulez défendre la biodiversité mais vous installez des éoliennes qui déciment des espèces pourtant protégées en tuant des milliers d'oiseaux et de chauve-souris. Vous nous parlez de protection de la nature mais vous permettez l'installation d'éoliennes en lisière de forêt et aux abords de réserves naturelles. Vous proclamez le droit à un environnement sain mais vous permettez l'installation d'éoliennes à 600 mètres des habitations. Vous dites stop au béton dans nos campagnes mais vous installez des éoliennes qui nécessitent, pour chacune d'entre elles, un socle de 1 500 tonnes de béton armé, probablement enfoui à jamais dans nos champs. Vous voulez lutter contre le fléau de la pollution sonore mais vous accordez des dérogations aux parcs éoliens pour leur permettre de faire plus de bruit que n'importe quelle autre installation industrielle. Vous nous parlez d'énergie durable mais vous installez des éoliennes qui peinent régulièrement à produire de l'électricité plus de huit heures d'affilée. Vous nous parlez d'efficacité énergétique mais vous installez des éoliennes dont le facteur de production n'est que de 20 % à cause de l'intermittence du vent, ce qui veut dire qu'elles ne produisent que l'équivalent d'un jour sur cinq. Vous voulez diminuer les émissions de CO2 mais vous ne voulez pas voir les chiffres qui montrent que les éoliennes ne les ont pas réduites, ni chez nous, ni ailleurs. Vous nous parlez de rigueur budgétaire mais vous installez des éoliennes qu'il faut payer trois fois : une fois pour les installer, une deuxième fois pour les subsidier et une troisième fois pour installer des centrales à gaz, indispensables pour compenser l'intermittence du vent. Vous fustigez le capitalisme sauvage mais vous favorisez l'émergence d'un capitalisme vert, encore bien pire puisque l'enrichissement scandaleux des promoteurs repose sur les seuls subsides que vous leur offrez via les certificats verts. Vous nous parlez de démocratie participative mais vous ne voulez pas entendre l'avis des riverains qui s'opposent à un parc éolien à quelques mètres de leur jardin. Quand aurez-vous le courage de vous affranchir de l'écologisme primaire qui vous fait croire que les éoliennes vont sauver la planète ? Quand reviendrez-vous à la raison ?