Après l'invasion du 10 mai 1940, la célérité avec laquelle les Allemands avancent surprend tout le monde, eux-mêmes y compris. En dix jours à peine, la Wehrmacht atteint déjà la côte française. Battant en retraite dans le plus grand désordre, les corps d'armée alliés sont complètement isolés par les divisions allemandes. Toute contre-attaque s'avère impossible. La piètre communication entre Français et Britanniques engendre d'inévitables malentendus. " La ligne Maginot est enfoncée ! Je ne peux pas y croire. Nous nous trouvons déjà très loin en territoire ennemi ", rapporte le commandant Erwin Rommel. L'étau nazi se resserre sur les Alliés : le 24 mai, Boulogne tombe et Calais est cerné. Le lendemain, Dunkerque est l'ultime port sous contrôle allié. Les centaines de milliers d'hommes de la British Expeditionary Force (BEF) se retrouvent coincés avec les troupes françaises et belges entre la Manche et les Allemands qui progressent dangereusement.
...