Grand apôtre de la marche, Sylvain Tesson aime bien, de temps à autre, chevaucher une moto ou un side-car pour partir à l'av...

Grand apôtre de la marche, Sylvain Tesson aime bien, de temps à autre, chevaucher une moto ou un side-car pour partir à l'aventure. " Rouler encourage la méditation ", écrit-il. Avec son ami le photographe Thomas Goisque, il a ainsi traversé le lac Baïkal gelé, fendu les steppes mongoles, s'est enlisé dans des déserts de sable de l'Asie centrale, etc. Ce livre relate leurs nombreux périples motocyclistes. Tesson est brillant comme d'habitude et les clichés de Goisque, toujours empreints d'une grande humanité, restituent parfaitement ces chevauchées sauvages.