L'idée de réserver un dossier aux droits de l'homme à quelques jours de la Journée qui les consacre est excellente ( Le Vif/L'Express du 5 décembre). J'y découvre un point très positif et un ma...

L'idée de réserver un dossier aux droits de l'homme à quelques jours de la Journée qui les consacre est excellente ( Le Vif/L'Express du 5 décembre). J'y découvre un point très positif et un manquement. Tout d'abord, le maintien de l'expression " droits de l'homme ", qui est fondamentale, toutes les autres formules de substitution étant erronées linguistiquement, que je pourrais développer mais les auteurs du livre sur la base duquel s'élabore votre entretien semblent convaincus. Il est dommage que rien n'évoque l'actualisation de la Déclaration. Celle-ci ne peut rester figée. Ce n'est pas parce que certains Etats ne la respectent pas qu'il n'est pas utile d'aller plus loin. Cette Déclaration fondamentale risquerait de perdre son sens si elle devenait obsolète.