Difficile de se procurer le tableau des subsides accordés par les ministres wallons en 2017. Face à la demande du Vif/L'Express la semaine passée, la porte-parole de Carlo Di Antonio (CDH) suggérait : " Demandez à un député qu'il pose une question parlementaire ! " On peut comprendre le manque de volonté du multiministre w...

Difficile de se procurer le tableau des subsides accordés par les ministres wallons en 2017. Face à la demande du Vif/L'Express la semaine passée, la porte-parole de Carlo Di Antonio (CDH) suggérait : " Demandez à un député qu'il pose une question parlementaire ! " On peut comprendre le manque de volonté du multiministre wallon d'être transparent : en 2016, il avait fait octroyer des subsides à deux associations proches du festival dont il est actionnaire et à une asbl fondée par des collaboratrices de son propre cabinet, et c'est Le Vif/L'Express qui l'avait révélé. Nous avons pris sa porte-parole au mot, pour savoir ce qu'il en avait été en 2017 : le 13 avril, nous avons envoyé un mail aux 75 députés wallons. Objet : êtes-vous prêt à questionner Carlo Di Antonio sur ses subsides 2017 ? Appel relayé par un article sur levif.be sous le titre " Subsides wallons : députés, participez au "Carlothon" ! " Le 17 avril, en milieu d'après-midi, 58 députés avaient répondu. A 16 heures, retournement de situation. Carlo Di Antonio a envoyé un mail résigné et irrité à tous les députés : " Vous avez reçu un courriel faisant usage d'un procédé pour le moins interpellant sur le plan éthique. En dévoyant par ailleurs le Téléthon, ce courrier vous invitait à m'interroger sur l'octroi des subsides régionaux. Ne souhaitant pas alimenter une instrumentalisation des députés wallons et le chantage formulé à leur égard, j'ai décidé de transmettre les données pour l'année 2017 à tous les députés wallons. " Morale, provisoire : sans cette si vilaine presse, pas sûr que la transparence aurait été garantie. Une fois de plus.