Nous connaissons tous l'hécatombe des personnes âgées qui décèdent du Covid-19 dans les maisons de repos. Mais nous connaissons moins les souffrances physiques et la détresse psychologique qu'ell...

Nous connaissons tous l'hécatombe des personnes âgées qui décèdent du Covid-19 dans les maisons de repos. Mais nous connaissons moins les souffrances physiques et la détresse psychologique qu'elles endurent avant de mourir. Dans l'actuel huis clos des maisons de retraite se cache souvent ce qui suit : les personnes contaminées ne sont pas hospitalisées mais sont abandonnées à elles-mêmes (plus de soins, plus de changement des langes...), eu égard à la crainte du personnel soignant d'être à son tour contaminé. Les personnes contaminées vivent leurs derniers jours ou dernières heures dans d'atroces souffrances physiques liées à leur état de grande détresse respiratoire qui ne peut être pris en charge dans les maisons de repos. Elles endurent leurs derniers jours ou dernières heures dans une sensation épouvantable d'étouffement, ce qui est ingérable en absence de sédation profonde et d'accompagnement par un autre humain. Mourir, la belle affaire ! Mais souffrir...