Aux Pays-Bas, à la suite d'un accident entre un triporteur électrique conçu pour le transport d'enfants (Stint) et un train, en 2018, les autorités ont interdit l'usage de ce type de vélo et renforcé les e...

Aux Pays-Bas, à la suite d'un accident entre un triporteur électrique conçu pour le transport d'enfants (Stint) et un train, en 2018, les autorités ont interdit l'usage de ce type de vélo et renforcé les exigences de sécurité. En Belgique, de nombreuses structures d'accueil d'enfants marqueraient toujours de l'intérêt pour ce type de triporteur (10 places maximum). Le fabricant néerlandais a, depuis, présenté un nouveau modèle, plus large, qui respecterait les normes de sécurité renforcées. En Belgique, précise-t-on au ministère de la Mobilité, les triporteurs électriques sont considérés comme des engins de déplacement motorisé. "Et on peut supposer que leur constructeur néerlandais appliquera les exigences supplémentaires imposées aux Pays-Bas à tous les bakfiets vendus en dans notre pays." Objection: la remorque du nouveau modèle a une largeur de 1,1 m. Soit 10 cm de trop pour pouvoir circuler sur la voie publique. "Et il n'est pas approprié de prévoir une exception à cette règle", souligne-t-on au ministère.