L'EMDR (Eye Movement Desensitization and Reprocessing), ou intégration neuro-émotionnelle par les mouvements oculaires, traite les troubles psychiques résultant d'événements douloureux du passé, qu'il s'agisse de violences sexuelles, d'accident de voiture, de harcèlement, de l'attaque d'un chien mais aussi d'attentats ou de décès. Toute une série d'expériences peuvent entraîner des problèmes psychiques, du moins quand on ne réussit pas à les traiter et les intégrer sainement dans le cerveau.
...

L'EMDR (Eye Movement Desensitization and Reprocessing), ou intégration neuro-émotionnelle par les mouvements oculaires, traite les troubles psychiques résultant d'événements douloureux du passé, qu'il s'agisse de violences sexuelles, d'accident de voiture, de harcèlement, de l'attaque d'un chien mais aussi d'attentats ou de décès. Toute une série d'expériences peuvent entraîner des problèmes psychiques, du moins quand on ne réussit pas à les traiter et les intégrer sainement dans le cerveau. Freek Dhooghe est président d'EMDR Belgium. En tant que psychologue clinique, il applique cette thérapie depuis 15 ans: "La technique de l'EMDR s'est avérée efficace auprès de personnes qui ont subi un traumatisme simple, comme le confirment l'Organisation mondiale de la Santé et récemment encore la Commission européenne. Si le traumatisme est plus complexe ou s'il s'enracine dans plusieurs événements, il conviendra d'adopter une approche plus intégrale, comportant diverses thérapies. Mais même dans ce cas, l'EMDR peut jouer un rôle bénéfique. La technique permet par exemple de mieux gérer la douleur, les peurs ou les sentiments dépressifs." "Sous surveillance d'un praticien EMDR, vous vous remémorez un souvenir, une pensée ou un sentiment douloureux lié à un événement. En même temps, vous suivez des yeux un objet qui bouge rapidement de gauche à droite: les doigts du thérapeute, un petit bâton... La combinaison des tâches exige tellement de capacité mémorielle que l'intensité du souvenir diminue. Notre mémoire de travail manque tout simplement d'espace pour reproduire complètement la charge négative d'un événement. De ce fait, vous réorganisez l'événement de manière plus neutre dans votre cerveau." Cette réorganisation plus neutre dans le cerveau permet de voir les choses sous un autre angle, avec un certain recul. "Le harcèlement dont vous avez été victime pendant l'enfance perd de son pouvoir perturbateur. Les souvenirs lancinants qui y sont liés ne réussiront plus autant à perturber votre sommeil nocturne, à entraver votre vie sociale ou à détériorer votre image de vous-même. En fait, ils vont se transformer en souvenirs certes désagréables mais normaux, comme on en a beaucoup." L'EMDR se distingue d'autres thérapies par son objectif ciblé. "Nous touchons consciemment là où cela fait mal, de sorte que les choses sortent plus rapidement et qu'un processus d'intégration puisse démarrer, explique Freek Dhooghe. D'autre part, la thérapie entraîne souvent une diminution rapide et durable des troubles tels que les problèmes de sommeil ou les angoisses, ce qui étonne souvent les patients. En cas de traumatisme simple, quelques séances bien menées d'EMDR peuvent être aussi efficaces que des années de thérapie par la parole. En tant que thérapeute, cette technique apporte aussi beaucoup de satisfaction. Nous ne ressentons pas aussi souvent une forme d'impuissance lorsque nous percevions le rôle de certains traumatismes dans le mal-être du patient, mais sans savoir comment ou quand nous pouvions mettre le doigt dessus." Traiter un traumatisme en en parlant est, par définition, très compliqué. La recherche neurobiologique nous le montre. Parfois, les gens n'arrivent pas à parler de quelque chose, ou alors ils ont effacé l'événement qui a provoqué le traumatisme. À l'inverse, on remarque que certains parlent pendant des années de leurs difficultés, sans beaucoup progresser. "Dans ces cas-là, l'EMDR offre des portes permettant d'atteindre le coeur d'un problème. On peut en effet partir aussi d'un sentiment, d'une sensation corporelle, d'une pensée ou d'une odeur." "J'ai traité quelqu'un qui, chaque fois qu'il sentait du caoutchouc brûlé, revivait un accident de voiture tragique dont il n'avait plus beaucoup de souvenir. Mais les émotions que cette odeur ravivait restaient intenses et le minaient. L'EMDR permet de réveiller ce genre d'événement via les bons incitants et de débuter un processus d'auto-guérison. C'est aussi ce qui fait la force de cette thérapie: nous nous adressons à la capacité de résilience d'une personne." La thérapie de l'EMDR peut être émotionnellement éprouvante. "Les gens s'effraient parfois de se rendre compte qu'il se joue tant de choses sous la surface. Tout le monde n'est pas prêt à les affronter. Raison pour laquelle un bon encadrement thérapeutique est important. Quiconque entame ce genre de séances doit se sentir suffisamment en sécurité pour aller voir une part vulnérable de soi-même. De son côté, le thérapeute doit sentir à quel rythme et à quelle intensité il peut avancer avec un client. Seuls les psychiatres et les psychologues peuvent appliquer la thérapie, ainsi que les praticiens ayant suivi une formation spéciale."