Des millions de personnes souffrent d'acouphènes (bourdonnements, sifflements, tintements...). Un type spécifique de cellules de l'oreille...

Des millions de personnes souffrent d'acouphènes (bourdonnements, sifflements, tintements...). Un type spécifique de cellules de l'oreille se révèlent en effet être hyper-sensibles à la sérotonine - une substance qui aide à relayer les signaux d'une zone à l'autre du cerveau et contribue à la régulation de l'humeur - présente dans les antidépresseurs. Les cellules y sont hyperactives et renforcent apparemment encore les bourdonnements d'oreille. En d'autres termes, le traitement contre la dépression risque d'aggraver les choses. Reste à savoir comment prévenir une telle situation.