Van Gogh et Hiroshige

La première exposition rassemble une quarantaine de " paysages " de Van Gogh. La seconde, un ensemble d'estampes du Japonais Hiroshige. Jusque-là, rien que de très attendu. On connaît l'intérêt du Hollandais pour l'art japonais qu'il découvre à Paris chez Bing. Mais cette fois, il s'agit, à travers des choix ciblés, de révéler combien cette admiration le conduit vers le Midi et détermine fondamentalement l'£uvre à venir.
...

La première exposition rassemble une quarantaine de " paysages " de Van Gogh. La seconde, un ensemble d'estampes du Japonais Hiroshige. Jusque-là, rien que de très attendu. On connaît l'intérêt du Hollandais pour l'art japonais qu'il découvre à Paris chez Bing. Mais cette fois, il s'agit, à travers des choix ciblés, de révéler combien cette admiration le conduit vers le Midi et détermine fondamentalement l'£uvre à venir. Pinacothèque. Métro Madeleine. Du 3 octobre 2012 au 17 mars 2013. www.pinacothèque.comRaphaël a 30 ans en 1513. Il lui reste sept ans à vivre alors que le succès remporté par ses £uvres est tel qu'il travaille désormais avec une cinquantaine d'élèves et de collaborateurs (dont Giulio Romano et Gianfranco Penni). Son principal mécène, le pape Léon X lui commande tableaux d'église et portraits officiels, tapisseries et projets d'architecture. Réunissant 40 collections muséales de par le monde, l'exposition révèle aussi l'intérêt croissant du peintre pour l'expression du drame et la profondeur psychologique. Musée du Louvre. 11 octobre-14 janvier. www.louvre.frDu quartier Latin à Montmartre et à Montparnasse, depuis le début du XIXe siècle, la vie d'artiste se confond avec celle de la bohème, symbole de liberté, de pauvreté, de marginalité. Mais l'exposition nous apprend aussi que le " bohémien " désigné aujourd'hui sous label rom a fasciné les peintres, et ce depuis plus de cinq siècles. Est-ce un hasard si deux cibles du nazisme seront justement les Tsiganes et... les artistes modernes ? De Georges de La Tour à Picasso, les £uvres témoignent. Grand Palais (Clemenceau). Du 26 septembre 2012 au 14 janvier 2013. www.grandpalais.frLe peintre de la vie et des solitudes américaines s'inscrit dans l'école réaliste américaine en y ajoutant une part de mystère et de silence. L'exposition, en deux parties, présente d'abord ses années de formation (entre 1900 et 1924) à New York mais aussi en France en évoquant les influences de Degas, Vallotton ou encore Marquet. On découvre aussi l'£uvre gravée et les illustrations commerciales. La seconde partie, celle de la maturité, débute avec les aquarelles et se termine avec Two Comedians, son £uvre ultime. Grand Palais. Du 10 octobre 2012 au 28 janvier 2013. www.grandpalais.frC'est Gaspar Van Wittel (fin XVIIe) qui, à Venise, invente le genre des " Vedute ", ces vues panoramiques de la ville avec l'aide de camera obscura. Néanmoins, ce sont Canaletto d'abord et Guardi ensuite qui, au XVIIe, vont produire les plus belles vues de la Sérénissime. L'exposition bénéficie de prêts exceptionnels, dont 8 toiles de la collection royale britannique. Des vues du Campo à celles du Grand Canal, des fêtes aux " Caprices " (vues imaginaires), le parcours ménage de beaux moments de comparaisons et d'autres d'intense plaisir visuel. Musée Jacqmart-André. Du 14 septembre 2012 au 14 janvier 2013. www.musee-jacqmart-andre.comLorsque l'Américaine Mary Cassatt arrive à Paris en 1874, la bataille de l'art tourne autour de l'impressionnisme. C'est avec ses adeptes que, de 1879 à 1886, elle va exposer ses estampes. Influencée par l'art japonais mais passionnée par la technique et les audaces innovantes (ses contre-épreuves au pastel, par exemple), elle intrigue le marchand Ambroise Vollard qui lui achète l'essentiel de ses £uvres. Mona Bismark American Center for Art and Culture. Du 26 septembre 2012 au 20 janvier 2013. www.monabismark.orgIncroyable défi, superbe réussite. Le propos : parcourir 5 millénaires d'art du bronze. L'exploit : réunir autant de chefs-d'£uvre. Cela va du " char du soleil " daté du XIVe siècle av. J.-C., un trésor national danois, jusqu'aux pièces de Beuys et de Bourgeois, en passant par la Grèce ancienne, Rome, l'Etrurie, le Moyen Age et l'âge d'or de la Renaissance italienne avec, excusez du peu, Ghiberti, Donatello, Cellini ou encore Giambologna. Bien sûr, Rodin est de la partie comme Brancusi, Matisse, Picasso, Jasper Johns et of course Henri Moore. La dernière partie de l'exposition est entièrement consacrée aux techniques elles-mêmes. Royal Academy. Du 15 septembre au 9 décembre. www.royalacademy.org.ukLe cinéma, ce sont aussi les décors, les musiques et... les costumes. Les plus célèbres d'entre eux, portés par Marilyn Monroe, Greta Garbo, Meryl Streep, Marlene Dietrich ou encore Harrison Ford, Brad Pitt ou Johnny Depp ont été rassemblés dans une exposition enchanteresse. Que de souvenirs. Quels talents ! Victoria and Albert Museum. Du 20 octobre au 27 janvier. www.vam.ac.ukGUY GILSOUL