ÉTATS-UNIS Le pays qui se pose en défenseur des droits de l'homme essuie un camouflet: il perd, pour la première fois, son siège à la Commission des droits de l'homme des Nations unies, créée en 1947 pour veiller à leur respect ( 3/5).
...

ÉTATS-UNIS Le pays qui se pose en défenseur des droits de l'homme essuie un camouflet: il perd, pour la première fois, son siège à la Commission des droits de l'homme des Nations unies, créée en 1947 pour veiller à leur respect ( 3/5). UNION EUROPÉENNE Deux mois avant d'entamer sa présidence de l'Union européenne - le 1er juillet prochain -, la Belgique, par la voix de son Premier ministre, Guy Verhofstadt, annonce ses priorités pour l'Europe ( 3/5). PROCHE-ORIENT Le rapport de la commission internationale Mitchell - du nom de son président, l'ancien sénateur américain George Mitchell - sur l'origine des violences qui ont fait plus de 500 tués depuis le 28 septembre dernier, date de la visite d'Ariel Sharon, actuel Premier ministre israélien, alors chef de l'opposition de droite, à l'esplanade des Mosquées (Jérusalem-Est, 3e lieu saint de l'islam). Le rapport Mitchell préconise, notamment, le gel total des colonies juives, tout en se refusant à désigner clairement un responsable des violences israélo-palestiniennes ( 4/5). Page 9ALGÉRIE A l'appel du président du Front des forces socialistes (FFS), Hocine Aït Ahmed, qui vit en exil en Suisse, des milliers de manifestants défilent dans les rues d'Alger pour protester contre la répression violente des récentes émeutes qui ont fait des dizaines de morts en Kabylie ( 4/5). Page 92TERRORISME A quelques jours des élections autonomes basques, l'organisation séparatiste basque, l'ETA, frappe à nouveau l'Espagne : Manuel Gimenez Abad, président du Parti populaire d'Aragon, est abattu semble-t-il par un tueur de l'ETA. Comme cela est devenu une habitude, malheureusement, 400 000 personnes défilent pour protester contre le terrorisme ( photo) ( 7/5). Page 40MACÉDOINE Après les inquiétudes européennes face aux bombardements de l'armée macédonienne contre des localités censées abriter des rebelles albanophones - qui réclament plus d'autonomie pour les Albanais de Macédoine -, le Permier ministre macédonien annonce un accord sur la formation d'un gouvernement d'union nationale qui comprendrait des représentants de la minorité albanophone du pays ( 9/5). Page 9