Lesley Verley et Andy Cools ont beaucoup fait parler d'eux en 2010 avec la naissance de leur " bébé chimio ". Lesley était enceinte de 12 semaines lorsqu'elle a découvert sur l'un de ses seins une petite masse qui s'est avéré être une tumeur cancéreuse. Heureusement, le travail pionnier du Pr Amant (service d'oncologie gynécologique, KU Leuven & Nederlands Kanker Instituut, Amsterdam) a permis d'épargner le bébé et le petit Marnix est né en parfaite santé malgré les séances de chimio que Lesley a dû subir au cours de sa grossesse. Il a aujo...

Lesley Verley et Andy Cools ont beaucoup fait parler d'eux en 2010 avec la naissance de leur " bébé chimio ". Lesley était enceinte de 12 semaines lorsqu'elle a découvert sur l'un de ses seins une petite masse qui s'est avéré être une tumeur cancéreuse. Heureusement, le travail pionnier du Pr Amant (service d'oncologie gynécologique, KU Leuven & Nederlands Kanker Instituut, Amsterdam) a permis d'épargner le bébé et le petit Marnix est né en parfaite santé malgré les séances de chimio que Lesley a dû subir au cours de sa grossesse. Il a aujourd'hui dix ans et se porte comme un charme... tout comme sa maman, qui sera à Valence le 6 décembre pour participer à un marathon pour la première fois de sa vie. " Après mon traitement et ma grossesse, j'étais évidemment très fatiguée, témoigne Lesley. Quelques mois après l'accouchement, j'ai toutefois recommencé à m'activer, d'abord à petites doses puis d'une manière de plus en plus intensive. Courir m'a donné un formidable coup de fouet ! C'est une activité que je pratiquais déjà régulièrement avant ma grossesse et ma maladie, mais participer à un vrai marathon sera une nouvelle expérience. " Lesley espère inspirer d'autres patientes atteintes d'un cancer. " Il y a dix ans, les histoires positives de futures mamans atteintes d'un cancer m'ont donné énormément de force. L'UZ Leuven suivait à l'époque environ 60 enfants de mamans malades, et le fait que l'immense majorité de ces histoires se soient bien terminées m'a donné confiance. En courant ce marathon, j'espère pouvoir donner espoir aux autres : un diagnostic de cancer ne signifie pas que le sport, c'est fini. Que du contraire ! " Son conjoint Andy Cools a lui aussi relevé le gant : au printemps prochain (du 2 au 12 avril), il participera au légendaire Marathon des Sables dans le Sahara - l'une des courses les plus éprouvantes au monde. Il souhaite, au travers de sa participation, braquer les projecteurs sur le fonds du Pr Amant. " Toute future maman confrontée à un cancer veut savoir ce que sont devenus les enfants qui ont connu cette situation, explique-t-il. Chaque année en Belgique, 60 à 120 femmes reçoivent un diagnostic de cancer au cours de la grossesse. Il est capital que la maman et l'enfant continuent à bénéficier d'un bon suivi longtemps après la grossesse, et le Dr Amant et son équipe multidisciplinaire ont besoin pour cela de plus de moyens. Vous pouvez soutenir ma prestation en faisant un don au Fonds pour la Recherche sur le Cancer et la Grossesse. "