Dans un an, le RFC Liégeois jouera au stade de Montegnée, pas à Bureaufosse ", lance Michel Daerden, ministre wallon du Sport (PS). " Le stade de Bureaufosse serait plus adapté pour l'accueillir dans un an. Ce serait plus judicieux qu'à "Montegnée ", rétorque Patrick Avril, bourgmestre de Saint-Nicolas (PS). D'un côté, les administrateurs du RFC Liège imaginent l'avenir du club en Division 1 et considèrent le stade de Montegnée idéal pour cet objectif. De l'autre, les 15 hectares du site de Montegnée sont un pôle stratégique du plan urbain de mobilité liégeois. Selon Patrick Avril, Montegnée serait plus prop...

Dans un an, le RFC Liégeois jouera au stade de Montegnée, pas à Bureaufosse ", lance Michel Daerden, ministre wallon du Sport (PS). " Le stade de Bureaufosse serait plus adapté pour l'accueillir dans un an. Ce serait plus judicieux qu'à "Montegnée ", rétorque Patrick Avril, bourgmestre de Saint-Nicolas (PS). D'un côté, les administrateurs du RFC Liège imaginent l'avenir du club en Division 1 et considèrent le stade de Montegnée idéal pour cet objectif. De l'autre, les 15 hectares du site de Montegnée sont un pôle stratégique du plan urbain de mobilité liégeois. Selon Patrick Avril, Montegnée serait plus propice à accueillir le tram, des activités économiques et du logement, plutôt qu'un nouveau stade. On le voit, la saga déjà longue du futur siège du RFC Liège est bien loin d'être terminée, même si ces dernières semaines ont vu plusieurs points épineux se résoudre. Côté stade, Alain Mathot, bourgmestre de Seraing (PS), a finalement accepté que les Sang et Marine évoluent une saison de plus au Pairay. Il a posé ses conditions comme la mise en conformité du stade avec la stabilisation des tribunes et l'adaptation de l'éclairage. Estimation du coût des travaux : entre 30 000 et 60 000 euros. 75 % seront pris en charge par le ministre Daerden et le reste par le club liégeois lui-même. Ces travaux ne seront pas terminés à temps et le club devra donc obtenir les dérogations nécessaires au ministère de l'Intérieur. Le club devra également ouvrir un compte, crédité en permanence d'un montant de 20 000 euros. Côté licence, Liège jouera bien en D2 l'an prochain. C'est déjà ça. " Coronmeuse ! " Les études de la Spi+, l'agence de développement provinciale, ont désigné ce site comme étant le plus propice à recevoir le futur stade de football du Standard. Si elle veut pouvoir répondre aux normes UEFA et FIFA, la direction du club doit pouvoir s'offrir un stade 4 étoiles. Raison pour laquelle elle compte sur un stade multifonctionnel de 40 000 places. Les autorités semblent rejoindre la Spi+ sur la piste de Coronmeuse, tant par sa position stratégique dans le plan de mobilité urbain liégeois que par la complémentarité du stade avec les activités déjà existantes sur le site. Pour Bénédicte Heindrichs, conseillère com-munale Ecolo, " si on y développe un site de loisirs, on va pouvoir travailler avec ce qui existe déjà : le Hall des Foires, le Parc Astrid et le centre nautique de l'île Monsin, qui pourrait être rouvert. Ça pourrait créer une émulation et être intégré dans un projet global pour l'ensemble du quartier et la reconversion de Liège ". Reste également à trouver un arrangement concernant les terrains qui appartiennent actuellement à la Région. Mais Michel Daerden est confiant : " Je veux contribuer à l'élaboration de ce projet. J'ai proposé à Willy Demeyer de lui échanger, en bonne et due forme et après estimation d'experts, les terrains nécessaires de Coronmeuse contre des terrains communaux le long des voies navigables. " Pour ce dossier aussi, l'eau coulera encore longtemps sous les ponts de la Meuse avant que le gazon ne pousse à Coronmeuse. C.W.