Dans le monde " réel ", il existe des règles de conduite : dans le bus, vous cédez votre place aux personnes âgées, vous commencez une lettre par " Cher ". Mais qu'en est-il sur internet ? Que peut-on faire ou non dans les e-mails, les SMS et sur les médias sociaux ?

Première règle : réfléchir avant de poster ou d'envoyer quelque chose. Utilisez le mode de communication que vous appréciez vous-même.

Ne pas taguer sans demander

Ne taguez pas une personne dans vos publications sur les médias sociaux sans son autorisation. Et si vous voulez diffuser vos photos de vacances auprès de vos " amis ", demandez-vous si les personnes qui y figurent ne souhaitent pas être plus discrètes... N'inondez pas vos amis et collègues d'une avalanche de photos, de rapports de voyage et de reportages de vacances. Quelques unes suffisent.

Maximum 1 par jour

À quelle fréquence publiez-vous sur les médias sociaux ? La règle de base est d'une publication par jour, maximum. Sur Instagram, vous pouvez regrouper plusieurs photos dans une même publication. Sinon, utilisez la fonction " Story " d'Instagram : il s'agit de publications qui peuvent être visionnées pendant 24 heures avant de disparaître. Vos " followers " peuvent choisir de les regarder... ou pas !

Envoyer une carte

Lors d'un décès, n'envoyez pas vos condoléances par Facebook, mais par écrit, sur une carte ou un petit mot personnel. Si vous connaissiez le défunt mais pas sa famille ou ses amis, vous pouvez publier votre réaction sur un registre de funérailles en ligne, que de nombreux entrepreneurs de pompes funèbres créent. Si un décès est annoncé sur Facebook, ne publiez jamais un message où vous faites part de votre tristesse, ou un émoji triste : vos sentiments sont secondaires, sauf si la personne décédée était un membre de votre famille proche.

Tweet sélectif

Twitter n'est pas une plate-forme pour discuter. Ne tweetez que si vous avez quelque chose d'intéressant à dire et ne postez pas trop de tweets à la fois. Restez positif. Si vous faites de Twitter votre mur des lamentations personnel, vos abonnés disparaîtront rapidement.

Ne pas " divulgacher "

L'époque où tout le monde regardait la même émission de télévision en même temps est révolu. Vous pouvez exprimer votre avis sur un film ou une série sur les médias sociaux, mais ne " spoilez " pas le dénouement, ni qui meurt ou qui est coupable !

Ignorez les inconnus

Pour un réseau professionnel, comme LinkedIn, ne choisissez pas de cliché de vacances ou avec votre chat comme photo de profil. Comme les demandes personnalisées sont plus susceptibles d'être acceptées, il est préférable d'ajouter un court message à la demande que vous envoyez pour entrer en contact avec quelqu'un. Si vous recevez une demande d'une personne que vous ne connaissez pas et/ou avec laquelle vous ne souhaitez pas vous connecter, cliquez simplement sur " Ignorer ".

Laisser (parfois) sonner

Ce n'est pas parce que vous avez toujours votre smartphone dans votre poche que vous devez toujours décrocher. Mais ceci est valable dans les deux sens : n'appelez pas sans raison valable et demandez d'abord si vous ne dérangez pas. Si vous recevez un appel téléphonique alors que vous êtes occupé, dites gentiment à la personne de rappeler à un autre moment. Si vous voulez discuter avec quelqu'un, envoyez-lui d'abord un message : " Je dois te parler. Quand puis-je t'appeler ? "

Respecter le timing

Passez vos appels téléphoniques professionnels entre 9 et 18 heures environ. Pour les appels privés, vous pouvez aller jusqu'à 22 heures. Après, n'envoyez plus de SMS non urgents.

Jamais à la table

Ne répondez pas si l'on vous appelle lorsque vous êtes à un dîner prévu entre amis ou en famille, sauf si vous attendez un appel important. Dans ce cas, prévenez vos convives à l'avance et quittez la table lors de l'appel. Après la conversation, mettez votre téléphone en mode silencieux.

Pour les réactions brèves

Les sms conviennent aux informations courtes : pour avertir d'un retard, mais pas pour annuler un rendez-vous. Pour cela, il faut le faire de manière plus personnelle et par téléphone. Il en va de même pour les félicitations en cas de naissance ou pour présenter ses condoléances. Un sms peut tout au plus être utilisé pour une première réaction, et vous rappellerez ensuite.

N'abusez pas des emojis

Quand pouvez-vous utiliser un emoji ? En général, si vous avez des doutes, abstenez-vous. En particulier dans un contexte professionnel. N'en mettez jamais dans un premier e-mail à votre patron ou dans votre communication avec les clients.

Pas de hâte

La règle selon laquelle un e-mail doit recevoir une réponse dans les 24 heures est obsolète. Le courrier électronique est là aujourd'hui pour les affaires non urgentes, pouvant attendre un jour sans problème. Si vous attendez une réponse rapide, envoyez un SMS.

E-mail dans les règles

Les règles du courrier manuscrit s'appliquent aux e-mails pour ce qui concerne la formule d'appel, le contenu et la formule de politesse. Soignez votre orthographe, l'emploi des majuscules et des signes de ponctuation. N'abusez pas des points d'exclamation. Et comme dans la correspondance normale, n'envoyez pas de pièce jointe par courrier électronique sans rien indiquer dans le mail même.

Concis et précis

À une époque où de nombreuses personnes lisent leur mail sur l'écran de leur smartphone, il est préférable de faire court : les e-mails concis sont les plus efficaces. Idéalement, le destinataire doit pouvoir lire votre courrier sans faire défiler le texte vers le bas.