La disparition de l'école du Génie de Jambes a des conséquences sur les collections de l'armée. Entreposés dans un hangar, les panoramas, ces grands tableaux déployant leur sujet sur 360 degrés, vont être délocalisés à Ypres. Le personnel du site est mis ...

La disparition de l'école du Génie de Jambes a des conséquences sur les collections de l'armée. Entreposés dans un hangar, les panoramas, ces grands tableaux déployant leur sujet sur 360 degrés, vont être délocalisés à Ypres. Le personnel du site est mis à contribution : trois ou quatre camions 30 tonnes vont déménager la semaine prochaine les volumineux rouleaux, en piteux état. Parmi ceux-ci, le célèbre " panorama de la bataille de l'Yser " d'octobre 1914, réalisé en 1920-1921 par le peintre belge Alfred Bastien et son équipe. Cette vue circulaire de l'ensemble du front belge a été exposée initialement à la rotonde du boulevard du Hainaut (aujourd'hui boulevard Lemonnier), au centre de Bruxelles. Les panoramas étaient alors à la mode. Plus surprenant : le diorama représentant les batailles de la Meuse de l'été 1914 sera également stocké à Ypres. Cette vaste toile peinte par Bastien en 1937 a été installée à l'époque dans un bâtiment neuf construit sur la citadelle de Namur. La Ville de Namur a renoncé à replacer l'oeuvre sur la citadelle, la restauration et la revalorisation de l'oeuvre exigeant de gros moyens. Sont aussi envoyés à Ypres les triptyques du panorama du Congo, peints par Alfred Bastien et Paul Mathieu en 1911 à la demande du roi Albert Ier.