Déboulonner des statues n'est pas un phénomène nouveau. On peut signaler un exemple instructif offrant l'avantage de ne pas effacer le passé, qui appartient à l'h...

Déboulonner des statues n'est pas un phénomène nouveau. On peut signaler un exemple instructif offrant l'avantage de ne pas effacer le passé, qui appartient à l'histoire. A Moscou, il existe un " cimetière des statues déboulonnées ", où sont regroupées certaines sculptures de l'ère soviétique. Dans un parc, on y voit de nombreuses statues de dignitaires connus ou inconnus, habillés à la mode de l'époque, et d'autres exaltant l'idéal communiste, concernant des intellectuels ou des ouvriers. Des sortes de cages rassemblent d'innombrables têtes entassées qui forment des ensembles saisissants. Le but de ce " cimetière " est de rappeler, et non d'effacer, un passé somme toute assez récent. C'est une initiative intelligente dont on peut s'inspirer si on estime qu'il faut absolument déboulonner des statues.