Un quart des cancers associés au HPV se rencontrent (aussi) chez les garçons et les hommes. Il s'agit principalement de tu...

Un quart des cancers associés au HPV se rencontrent (aussi) chez les garçons et les hommes. Il s'agit principalement de tumeurs de la gorge, mais aussi du pénis et de l'anus. Les verrues génitales, elles, sont aussi fréquentes dans les deux sexes. Contrairement à ce qui se passe pour les femmes, les hommes ne bénéficient pas à ce jour d'un dépistage systématique ; la vaccination des garçons est donc un outil majeur pour leur assurer une protection. Depuis septembre 2019, eux aussi peuvent en bénéficier gratuitement au cours de la première année du secondaire en Flandre et de la deuxième année en Wallonie.