A première vue, ces idéogrammes chinois vous paraissent un peu hermétiques ? Ils sont pourtant riches d...

A première vue, ces idéogrammes chinois vous paraissent un peu hermétiques ? Ils sont pourtant riches de (double) sens. En mandarin, le mot crise - prononcez weiji - se compose de deux caractères distincts. Le premier signifie " danger " ou " peur " ; le second introduit l'idée d'un moment décisif ou d'un point de basculement. D'une occasion à saisir, en d'autres termes. Aux yeux des Chinois, toute crise est donc une opportunité. A méditer, pour ne pas sombrer dans la peur qui paralyse. Le virus en ricanerait...