Je suis scandalisé par le fait qu'il existe encore des candidats aux prochaines élections communales et provinciales qui, au mépris du message que voulait donner le décret décumul, exercent encore plusieurs fonctions politiques aux rémunérations substantielles. Je suis scandalisé davantage encore par ceux qui devr...

Je suis scandalisé par le fait qu'il existe encore des candidats aux prochaines élections communales et provinciales qui, au mépris du message que voulait donner le décret décumul, exercent encore plusieurs fonctions politiques aux rémunérations substantielles. Je suis scandalisé davantage encore par ceux qui devraient montrer l'exemple (les têtes de liste), afin de réconcilier un tant soit peu le citoyen avec la politique. [...] Les têtes de liste des trois principaux partis à Namur, grâce à leurs cumuls, touchent des salaires indécents et se partagent plusieurs mandats politiques ou représentatifs (sans compter leurs autres fonctions rémunérées, visibles sur Cumuleo) : Anne Barzin (MR), échevine et sénatrice cooptée, candidate bourgmestre ; Eliane Tillieux (PS), conseillère communale et députée wallonne, candidate bourgmestre ; Maxime Prévot (CDH), bourgmestre et député wallon, candidat bourgmestre. Ces candidats n'ont, à aucun moment, parlé de renoncer à leur mandat de député ou de sénatrice s'ils sont reconduits dans leurs fonctions communales. [...] Pour compenser cette hypocrisie, il conviendrait de boycotter les têtes de liste et de voter pour d'autres candidats, et ainsi contrer ce que je considère comme un abus de confiance, une inégalité flagrante en matière de rémunération et une dérive de notre système dont profitent outrageusement tous ceux qui font du carriérisme politique.