En Belgique, le bilinguisme français-néerlandais est un atout indéniable pour certains types d'emploi (tourisme, etc.). La connaissance du néerlandais est aussi une nécessité légitime pour ceux...

En Belgique, le bilinguisme français-néerlandais est un atout indéniable pour certains types d'emploi (tourisme, etc.). La connaissance du néerlandais est aussi une nécessité légitime pour ceux qui travaillent ou habitent en Flandre. Mais il est urgent de cesser de " flamandiser " ce qui ne doit pas l'être. Des pays comme la France ont pu préserver leur unité territoriale pluri- séculaire en n'autorisant qu'une seule langue officielle. D'autres, comme le nôtre ou l'Espagne, ont été beaucoup trop loin dans le bilinguisme et le multilinguisme en général et connaissent de graves problèmes avec les séparatismes. [...] Il convient de rappeler qu'en nombre de locuteurs, le français est la neuvième langue dans le monde ; l'allemand, la onzième et le néerlandais, la... cinquante-et-unième. Le bilinguisme, lorsqu'il est forcé artificiellement, ne fait plus l'union d'un pays mais, au contraire, détruit son unité.