En 1968, la Bibliothèque royale (KBR) a acheté une aquarelle de Félicien Rops, dont on s'est aperçu, il y a peu, qu'elle avait été volée par les nazis à une famille juive et revendue. La déput...

En 1968, la Bibliothèque royale (KBR) a acheté une aquarelle de Félicien Rops, dont on s'est aperçu, il y a peu, qu'elle avait été volée par les nazis à une famille juive et revendue. La députée Frieda Gijbels (N-VA) s'étonne que la KBR n'ait jamais retracé la provenance de l'oeuvre. " Lors de l'achat, explique le ministre de la Politique scientifique, David Clarinval (MR), la question de l'origine de l'oeuvre était considérée comme moins importante qu'aujourd'hui. " L'oeuvre a été achetée de bonne foi et la KBR n'a pas reçu de demande de restitution. " On ne sait pas avec certitude si l'importante collection de la KBR (huit millions de pièces) comporte d'autres oeuvres volées. " Pour l'oeuvre de Rops, la KBR va entamer des recherches et tenter d'identifier les héritiers. Le ministre annonce également que la banque de données centrales répertoriant les oeuvres volées aux juifs en Belgique devrait être mise en ligne " dans les plus brefs délais ".