La paralysie politique actuelle fait renaître un débat sur l'avenir du pays, dans la foulée des propos unitaristes de G...

La paralysie politique actuelle fait renaître un débat sur l'avenir du pays, dans la foulée des propos unitaristes de Georges-Louis Bouchez, président du MR. Claude Demelenne, essayiste et auteur de plusieurs livres sur la gauche, bascule dans le camp des déçus de la logique fédérale : " Mieux vaut un bon divorce que le chaos belge ", écrit-il. Pierre Hazette, ancien ministre MR, pense que la Wallonie doit se prendre en main. " Le chaos, c'est le divorce ", riposte Frédéric Amez, vice-président du mouvement unitariste BPlus. Faites-vous votre avis.