"Wow, ça fait bizarre de revenir au conservatoire. " Dans les couloirs de l'institution musicale bruxelloise, section flamande, Antoine Pierre en serait presque à respirer les murs. Plus fanés que son jeu... A bientôt 25 ans, le Liégeois né à Huy a longtemps frappé les peaux dans ce vénérable bâtiment du Petit Sablon où officie toujours son prof, Stéphane Galland, né à Berchem-Sainte-Agathe en 1969. Rassemblés à l'occasion de cette rencontre croisée, les deux hommes sont aujourd'hui parmi les plus talentueux électrons d'un jazz belge pratiqué sans purisme, migrant sans cesse vers d'autres configurations.
...