" L'Italie est le coeur battant de la politique moderne. Si ça marche là-bas, cela peut réussir n'importe où. " Steve Bannon ( photo), l'ancienne âme damnée du président américain Donald Trump et grand ma...

" L'Italie est le coeur battant de la politique moderne. Si ça marche là-bas, cela peut réussir n'importe où. " Steve Bannon ( photo), l'ancienne âme damnée du président américain Donald Trump et grand manitou de l'Alt-Right, retrouve de l'énergie en Europe après son éviction de la Maison-Blanche. Il compte désormais y soutenir une " révolution populiste " susceptible de faire éclater l'Union européenne pour recréer des Etats-nations et lutter contre l'islamisme radical. Voilà pourquoi il a créé une asbl baptisée The Movement. Un de ses alliés privilégiés dans cette conquête n'est autre que Mischaël Modrikamen, président du Parti populaire (PP). Objectif ? Réunir les forces populistes à l'oeuvre en Italie, mais aussi en France, en Hongrie, en Pologne, en République tchèque, en Slovénie ou au Royaume-Uni. Modrikamen a participé à plusieurs réunions à Londres. Voilà pourquoi il compte aussi sur l'asbl The Movement. En espérant, pour sa part, capitaliser sur cet air du temps lors du multiscrutin belge de 2019.