Depuis les attentats terroristes, des bagages abandonnés sur les quais de gare, dans les halls et les trains sont suspects, qu'il s'agisse de valises in...

Depuis les attentats terroristes, des bagages abandonnés sur les quais de gare, dans les halls et les trains sont suspects, qu'il s'agisse de valises innocemment perdues ou remplies d'explosifs. Evacuations, fermetures de stations, bouclage de rues perturbent riverains et voyageurs. En 2016, la SNCB a recensé 110 alertes à la bombe ou paquets suspects (38 pour le 1er semestre 2017). Sur les 46 564 objets perdus en 2016, 11 429 ont été restitués à leur propriétaire. Le ministre de la Mobilité, François Bellot (MR), prépare un projet de loi pénalisant l'abandon prolongé de colis et bagages. Infrabel et la SNCB seraient ainsi habilités à constater certaines infractions et à infliger des amendes administratives qui pourraient atteindre 100 euros. M. L.