L'écrivain Kamel Daoud, dans l'hebdomadaire le 1, en prend pour illustratio...

L'écrivain Kamel Daoud, dans l'hebdomadaire le 1, en prend pour illustration Vladimir Poutine. " L'homme est le portrait du dictateur sexy, viril, sportif, entreprenant, incarné, musculaire. Le bodydictateur. Il s'affirme par opposition à la démocratie, " vieille ", molle, indécise, faible, inutile et même dangereuse pour la vie collective et la reproduction de la nation. "