Avec ses 60 000 exemplaires déjà écoulés, une avalanche de prix ( Psychologie Magazine, prix des lectrices de Elle, prix des Libraires, et n°1 des ventes dans les librairies indépendantes), Né d'aucune femme (1) est en train d'asseoir Franck Bouysse parmi les auteurs qui comptent. A bientôt 54 ans, alors qu'il écrit depuis quatre décennies, notre homme, auteur de Grossir le ciel, Plateau ou de Glaise, vit désormais de sa plume. Ce n'est que justice pour un auteur qui construit, mine de rien, une oeuvre cohérente, exigeante, personnelle et habitée, profondément ancrée dans la France rurale d'hier et d'aujourd'hui. C'est encore le cas dans ce dernier livre qui, au coeur de la Corrèze du xixe siècle, suit un curé de campagne en possession du journal intime d'une jeune fille de 14 ans (Rose), vendue par son père à un notable du coin pour de la roupie de sansonnet. Un roman choral de haute volée, monstrueux, au propre comme au figuré, qui se lit comme le plus haletant des polars. Rendant justice à sa magnifique héroïne Rose, Bouysse signe un subtil et aiguisé roman de femme.
...