C'est le fruit volumineux d'une rencontre entre les développeurs d'un célèbre jeu vidéo et des historiens gamers. Assassin's Creed : 2 500 ans d'histoire (Les Arènes, 432 p.) associe les illustrations soignées de la saga à des textes écrits par des collaborateurs réguliers du magazine Historia. L'intention affichée est...

C'est le fruit volumineux d'une rencontre entre les développeurs d'un célèbre jeu vidéo et des historiens gamers. Assassin's Creed : 2 500 ans d'histoire (Les Arènes, 432 p.) associe les illustrations soignées de la saga à des textes écrits par des collaborateurs réguliers du magazine Historia. L'intention affichée est louable : " apprendre l'histoire autrement ". " Bon nombre d'adolescents qui ont goûté aux reconstitutions historiques spectaculaires du jeu veulent en savoir plus sur les époques dans lesquelles les personnages ont évolué, explique Victor Battaggion, rédacteur en chef adjoint d'Historia. Le livre peut aussi intéresser les passionnés d'histoire séduits par la force des images. " Son titre est toutefois trompeur. Si l'ouvrage couvre bien 2 500 ans d'histoire, il traite seulement de six périodes : la rivalité entre Sparte et Athènes au ve siècle avant notre ère, l'Egypte de Cléopâtre, l'Italie des Borgia, les Caraïbes au temps des pirates, la France sous la Révolution et le Londres de la reine Victoria. On passe donc directement de l'Antiquité à la Renaissance ! La franchise Assassin's Creed a pourtant eu d'autres décors : Acre, Damas et Jérusalem au temps de la troisième croisade dès le premier épisode, la guerre d'indépendance des Etats-Unis, voire l'inquisition en Andalousie pour le long métrage. " Nous manquions de visuels pertinents pour raconter le riche univers des croisades, justifie Victor Battaggion. Et des chapitres en plus auraient rendu le livre trop épais, car nous voulions, pour chaque période traitée, de nombreuses contributions d'historiens. "