C 'est le fonds de commerce d'On n'est pas couché, l'émission de Laurent Ruquier qui, tel le petit intello hypocrite de la classe, ricane dans sa main des clashs, des crasses, des polémiques et des souvent fausses controverses soulevées par ses snipers, plus int...

C 'est le fonds de commerce d'On n'est pas couché, l'émission de Laurent Ruquier qui, tel le petit intello hypocrite de la classe, ricane dans sa main des clashs, des crasses, des polémiques et des souvent fausses controverses soulevées par ses snipers, plus intéressés par le buzz que par le débat d'idées. Le combat de coqs s'est généralisé à la télé. Si certains, dans l'exercice, sont capables du meilleur comme du pire, Christine Angot a d'ores et déjà démontré que c'était dans le pire qu'elle était la meilleure. La romancière et chroniqueuse a fait fort cette année. Notamment en attaquant frontalement et bêtement Sandrine Rousseau, l'ex- secrétaire adjointe d'Europe Ecologie-Les Verts, passée présenter dans ONPC un livre, Parler, dans lequel elle évoque son agression sexuelle et le tabou qui entoure les violences faites aux femmes. Mauvaise publicité, audiences par ailleurs en baisse significative... Le Monde annonçait récemment que la direction de France 2 hésitait à maintenir l'émission à l'antenne. Fin d'une ère ? Lassitude du clash ? L'autre roi de la discipline, Cyril Hanouna, champion des tempêtes dans un verre d'eau et du " je gueule plus fort que toi ", voit aussi ses chiffres s'effilocher. Concurrencé qu'il est par Quotidien, le talk-show de Yann Barthès. Tout n'est pas perdu.