La Commission européenne vient d'envoyer une lettre de mise en demeure au gouvernement fédéral, pris les doigts dans le pot de confiture aérien. La législation européenne impose en...

La Commission européenne vient d'envoyer une lettre de mise en demeure au gouvernement fédéral, pris les doigts dans le pot de confiture aérien. La législation européenne impose en effet aux Etats de mettre en place une cellule de gestion de l'espace aérien commune à l'aviation civile et à l'aviation militaire. Ce rapprochement s'inscrit dans une volonté de considérer l'espace aérien comme n'appartenant pas à l'une ou l'autre mais comme un bien commun, alloué selon les besoins des utilisateurs. " La Commission a constaté une coordination insuffisante en Belgique entre autorités militaire et civile ", relève-t-on côté européen, même si des opérations de rapprochement ont effectivement commencé. Il est ainsi prévu que les contrôleurs aériens militaires s'installent en 2019 sur le site de Belgocontrol, aux côtés de leurs collègues civils. La Belgique dispose de deux mois pour réagir. L. V. R.