Arrêter de boire lorsque l'on souffre de dépendance à l'alcool est très difficile, mais pas impossible. Ceux qui assistent régulièrement aux réunions des Alcooliques anonymes (AA) ont pl...

Arrêter de boire lorsque l'on souffre de dépendance à l'alcool est très difficile, mais pas impossible. Ceux qui assistent régulièrement aux réunions des Alcooliques anonymes (AA) ont plus de chances de réussir. C'est ce qui ressort clairement d'une vaste étude prospective qui a suivi plus de 10.000 anciens alcooliques, certains suivant les réunions des AA et d'autres soumis à d'autres thérapies, y compris la thérapie cognitivo-comportementale. Il semble que ce soit le contact avec les autres personnes dans une même situation qui était apprécié par la plupart des personnes interrogées. Certes, tout le monde ne se sent pas à l'aise avec cette approche, mais elle vaut la peine d'être tentée.