La répression des manifestants prodémocratie en Birmanie a connu, le dimanche 28 février, son bilan le...

La répression des manifestants prodémocratie en Birmanie a connu, le dimanche 28 février, son bilan le plus lourd, 18 morts, selon un relevé arrêté en milieu de semaine. Le chiffre a été donné par l'ONU. Il pourrait être encore plus élevé. Des interventions violentes des forces de sécurité ont été signalées dans plusieurs villes, dont Rangoon et Dawei, au sud. Depuis le coup d'Etat du 1er février, trente personnes auraient été tuées parmi les partisans de l'ancienne cheffe du gouvernement, Aung San Suu Kyi.