Les deux femmes "ont été horriblement violées devant leur père", a indiqué M. al-Barassi dans un communiqué publié sur son compte Facebook. Le vice-Premier ministre affirme avoir rendu visite jeudi aux deux femmes à Benghazi. Elles étaient accompagnées de leur père et étaient en route vers l'Egypte quand leur convoi, affrété par l'ONG turque IHH vers la bande de Gaza sous blocus israélien depuis plusieurs années, a été arrêté par les autorités égyptiennes à la frontière. Le père et ses deux filles ont alors décidé de rentrer à Benghazi en compagnie de deux autres Britanniques pour prendre un avion de l'aéroport de Benghazi. A leur arrivée à cette ville de l'est libyen, le groupe a été enlevé par cinq inconnus. Une source diplomatique occidentale a confirmé, sous le couvert de l'anonymat, l'enlèvement mais n'a pas été en mesure de préciser si les femmes avaient été victimes d'un "viol ou d'une agression sexuelle", faisant état d'"arrestations" dans le cadre de cette affaire. Une autre source a précisé que les trois personnes se trouvaient depuis leur libération mercredi au consulat de Turquie de Benghazi. (KAV)

Les deux femmes "ont été horriblement violées devant leur père", a indiqué M. al-Barassi dans un communiqué publié sur son compte Facebook. Le vice-Premier ministre affirme avoir rendu visite jeudi aux deux femmes à Benghazi. Elles étaient accompagnées de leur père et étaient en route vers l'Egypte quand leur convoi, affrété par l'ONG turque IHH vers la bande de Gaza sous blocus israélien depuis plusieurs années, a été arrêté par les autorités égyptiennes à la frontière. Le père et ses deux filles ont alors décidé de rentrer à Benghazi en compagnie de deux autres Britanniques pour prendre un avion de l'aéroport de Benghazi. A leur arrivée à cette ville de l'est libyen, le groupe a été enlevé par cinq inconnus. Une source diplomatique occidentale a confirmé, sous le couvert de l'anonymat, l'enlèvement mais n'a pas été en mesure de préciser si les femmes avaient été victimes d'un "viol ou d'une agression sexuelle", faisant état d'"arrestations" dans le cadre de cette affaire. Une autre source a précisé que les trois personnes se trouvaient depuis leur libération mercredi au consulat de Turquie de Benghazi. (KAV)