En achetant une action, vous participez au capital d'une entreprise. Il s'agit là d'un moyen pour celle-ci de récolter des fonds propres en complément des emprunts bancaires. Lorsque la société veut émettre des actions pour la première fois, elle doit lancer une introduction en Bourse. Ces actions, qui n'existaient donc pas encore auparavant, sont proposées à l'achat sur le marché primaire. Les actions déjà émises précédemment sont par contre échangées sur le marché secondaire, la Bourse.

En théorie, il n'est pas nécessaire de passer par la Bourse pour acheter des actions. Si vous connaissez un actionnaire, vous pouvez simplement lui racheter ses parts, à condition qu'il soit disposé à le faire et que vous vous entendiez sur un prix. Mais en pratique, les actions s'échangent la plupart du temps en Bourse par le biais d'un intermédiaire, comme une banque, un courtier en ligne ou un gestionnaire de patrimoine. Le montant auquel les actions sont vendues correspond au cours de Bourse qui fluctue en fonction de l'offre et de la demande.

Quel rendement ?

Si vous vendez vos actions à un prix plus élevé que votre prix d'achat, vous réalisez une plus-value. Vous pouvez également gagner de l'argent grâce à vos actions lorsque l'entreprise verse un dividende. Sachez cependant que les actions n'ont pas de date d'échéance, il n'est pas possible de connaître à l'avance leur rendement. Les prévisions de bénéfices de l'entreprise et toute une série de facteurs externes, à la fois favorables et défavorables, peuvent en effet influencer le cours de l'action. Les actions émises en devises étrangères subissent un risque supplémentaire : le risque de change.

À long terme, vous pouvez vous attendre à un rendement supérieur en investissant en actions plutôt qu'en laissant votre argent sur un compte à vue ou d'épargne

À long terme, vous pouvez vous attendre à un rendement supérieur en investissant en actions plutôt qu'en laissant votre argent sur un compte à vue ou d'épargne. Il est même possible de réaliser des plus-values très élevées. Mais vous pouvez également subir des pertes substantielles. La règle d'or pour limiter les risques est donc de diversifier vos investissements en actions de plusieurs entreprises et secteurs.

Quels sont les frais et taxes ?

Investir en actions implique des frais et des taxes qui vont influencer le rendement de votre investissement. Il s'agit de :

-la taxe sur les opérations boursières,

-les frais de transaction,

-les droits de garde des titres sur un compte-titres,

-le précompte mobilier sur les dividendes.

Les actions sont-elles sûres ?

Investir comporte toujours des risques, cela vaut aussi pour les investissements en actions. En cas de fraude grave d'une institution financière, il existe un fonds de protection des actions déposées sur un compte-titres mais qui se limite à 20.000 a par personne et par institution financière.

Les entreprises cotées doivent respecter toute une série d'obligations.

Parallèlement, les entreprises cotées doivent respecter toute une série d'obligations. Elles doivent notamment communiquer immédiatement à tous leurs actionnaires toutes les informations pouvant influencer le cours de leurs actions, telles que les résultats financiers ou d'autres évolutions stratégiques. De plus, les principaux actionnaires et les cadres supérieurs des entreprises cotées en Bourse doivent informer le public de tout achat ou vente de grandes quantités d'actions.

Une entreprise qui lance une introduction en Bourse est obligée de publier un prospectus. Elle doit y décrire aussi fidèlement que possible sa situation financière et l'évolution attendue. Un régulateur approuve au préalable le prospectus, ce qui n'implique aucune évaluation de l'action. En Belgique, le contrôle est assuré par l'Autorité des services et marchés financiers (FSMA). N

Un ordre n'est pas l'autre

Les actions s'échangent en Bourse grâce à des ordres de Bourse pouvant être de plusieurs types :

l ordre sans limite (au prix du marché) : vous négociez les actions au cours de Bourse du moment.

l ordre limite : vous associez à la vente un prix minimum et à l'achat un prix maximum afin de vous prémunir contre un retournement de tendance.

l ordre stop loss : vous limitez les dégâts d'une chute continue de l'action, celle-ci étant vendue lorsqu'elle atteint une limite (stop loss) déterminée préalablement.

En achetant une action, vous participez au capital d'une entreprise. Il s'agit là d'un moyen pour celle-ci de récolter des fonds propres en complément des emprunts bancaires. Lorsque la société veut émettre des actions pour la première fois, elle doit lancer une introduction en Bourse. Ces actions, qui n'existaient donc pas encore auparavant, sont proposées à l'achat sur le marché primaire. Les actions déjà émises précédemment sont par contre échangées sur le marché secondaire, la Bourse.En théorie, il n'est pas nécessaire de passer par la Bourse pour acheter des actions. Si vous connaissez un actionnaire, vous pouvez simplement lui racheter ses parts, à condition qu'il soit disposé à le faire et que vous vous entendiez sur un prix. Mais en pratique, les actions s'échangent la plupart du temps en Bourse par le biais d'un intermédiaire, comme une banque, un courtier en ligne ou un gestionnaire de patrimoine. Le montant auquel les actions sont vendues correspond au cours de Bourse qui fluctue en fonction de l'offre et de la demande.Quel rendement ?Si vous vendez vos actions à un prix plus élevé que votre prix d'achat, vous réalisez une plus-value. Vous pouvez également gagner de l'argent grâce à vos actions lorsque l'entreprise verse un dividende. Sachez cependant que les actions n'ont pas de date d'échéance, il n'est pas possible de connaître à l'avance leur rendement. Les prévisions de bénéfices de l'entreprise et toute une série de facteurs externes, à la fois favorables et défavorables, peuvent en effet influencer le cours de l'action. Les actions émises en devises étrangères subissent un risque supplémentaire : le risque de change.À long terme, vous pouvez vous attendre à un rendement supérieur en investissant en actions plutôt qu'en laissant votre argent sur un compte à vue ou d'épargne. Il est même possible de réaliser des plus-values très élevées. Mais vous pouvez également subir des pertes substantielles. La règle d'or pour limiter les risques est donc de diversifier vos investissements en actions de plusieurs entreprises et secteurs.Quels sont les frais et taxes ?Investir en actions implique des frais et des taxes qui vont influencer le rendement de votre investissement. Il s'agit de :-la taxe sur les opérations boursières,-les frais de transaction,-les droits de garde des titres sur un compte-titres,-le précompte mobilier sur les dividendes.Les actions sont-elles sûres ?Investir comporte toujours des risques, cela vaut aussi pour les investissements en actions. En cas de fraude grave d'une institution financière, il existe un fonds de protection des actions déposées sur un compte-titres mais qui se limite à 20.000 a par personne et par institution financière.Parallèlement, les entreprises cotées doivent respecter toute une série d'obligations. Elles doivent notamment communiquer immédiatement à tous leurs actionnaires toutes les informations pouvant influencer le cours de leurs actions, telles que les résultats financiers ou d'autres évolutions stratégiques. De plus, les principaux actionnaires et les cadres supérieurs des entreprises cotées en Bourse doivent informer le public de tout achat ou vente de grandes quantités d'actions.Une entreprise qui lance une introduction en Bourse est obligée de publier un prospectus. Elle doit y décrire aussi fidèlement que possible sa situation financière et l'évolution attendue. Un régulateur approuve au préalable le prospectus, ce qui n'implique aucune évaluation de l'action. En Belgique, le contrôle est assuré par l'Autorité des services et marchés financiers (FSMA). N