Parmi les marques automobiles, Mazda occupe une place particulière grâce au design "Kodo" puriste de ses modèles et à la technologie de motorisation SKYACTIV. En bref, le taux de compression des moteurs à essence est plus élevé, ce qui se traduit par une augmentation de 15 % du couple et une diminution de 15 % de la consommation et des émissions de CO2 et de NOx.

Mazda utilise des matériaux respectueux de l'environnement

Options supplémentaires

Afin d'atteindre l'objectif européen de 95 g/km de CO2, Mazda ajoute à sa gamme un modèle entièrement électrique : la All-New MX-30. Ce SUV compact s'appuie sur les techniques de la CX-30 et embarque un moteur e-SKYACTIV à 100% électrique, mais se distingue par une carrosserie et un design intérieur bien à lui. Ses portes arrière à ouverture antagoniste et sa structure dépourvue de piliers B attirent l'attention. Un clin d'oeil à la Mazda RX-8. L'architecture est originale et permet d'entrer et de sortir facilement du véhicule, même s'il faut un peu de temps pour s'y habituer. Centré sur l'individu, l'habitacle rappelle celui de la CX-30 et met l'accent sur une ergonomie parfaite. Une nouveauté : la console centrale flottante avec module de climatisation numérique et sélecteur de vitesse spécial. À noter, d'un point de vue écologique, que Mazda utilise des matériaux respectueux de l'environnement. L'intérieur des portes se compose en partie de bouteilles en PET recyclées tandis que le cuir en option est, en réalité, une variante végétalienne. Le caoutchouc de la console centrale a été remplacé par du liège, en référence à la première activité industrielle de la marque. Mazda fabriquait, en effet, du liège, il y a 100 ans.

Mazda ne participe pas à la course aux chevaux

La grande différence se situe au niveau de la propulsion : sur la MX-30, les roues avant sont entraînées par un moteur électrique (143 ch) alimenté par une batterie au lithium-ion d'une puissance de 35,5 kWh. Sur la base d'une consommation moyenne de 19 kWh, on obtient une autonomie de 200 kilomètres et une vitesse de pointe de 140 km/h. Le sprint de 0 à 100 km/h prend 9,7 secondes.

Des valeurs pas exceptionnelles pour un véhicule 100 % électrique. Le porte-parole de Mazda, Peter Gemoets, évoque un choix délibéré : "La propulsion électrique est surtout destinée à réduire l'effet nocif de la conduite sur l'environnement en général et sur la qualité de l'air en particulier. Plus une voiture est lourde et rapide, plus elle consomme de l'énergie et plus elle pollue si la source de cet énergie n'est pas tout-à-fait propre. Cette règle vaut aussi pour les véhicules électriques. D'où le choix d'une batterie compacte et plus légère et d'un moteur électrique moins puissant. Nous ne participons pas à la course aux chevaux. Avec la MX-30, Mazda se concentre sur l'essence de la conduite électrique. Quel est l'intérêt d'avoir des performances d'une voiture de sport dans une voiture électrique? Même sur l'autoroute, la vitesse est limitée à 120 km/h. En ce qui concerne l'autonomie, je me réfère à une récente enquête menée par Roularta Research auprès de ses lecteurs et selon laquelle 7 Belges sur 10 parcourent moins de 50 kilomètres par jour."

Peter Gemoets souligne également la confusion dans l'esprit des gens à propos de la conduite électrique. "Le "zéro émission" n'existe pas! Pour calculer les émissions de CO2, il faut comparer des pommes avec des pommes et prendre en compte les émissions de l'ensemble du processus de production, "Well-to-Wheel", jusqu'au recyclage des batteries. Ce calcul dépend aussi largement de la manière dont l'énergie est produite. La production repose-t-elle sur les énergies renouvelables ou sur du charbon ou du lignite? Nous devons, par ailleurs, reconnaître et oser admettre qu'une voiture électrique n'est pas intéressante pour tout le monde. Tout dépend de l'endroit où les gens vivent et travaillent. Ce point détermine la possibilité de recharger le véhicule à domicile et le nombre de kilo-mètres que vous pouvez parcourir chaque jour. C'est pourquoi Mazda planche sur le développement d'un moteur rotatif compact pouvant servir à prolonger l'autonomie afin que vous n'ayez plus peur de ne pas arriver à destination. Dans les années à venir, nous prévoyons d'ajouter à notre gamme quelques modèles plug-in hybrides basés sur la technologie Mazda M Hybrid et le nouveau moteur révolutionnaire SKYACTIV-X, un moteur à essence à mélange pauvre qui fonctionne par compression. Ce développement de produit s'inscrit dans le cadre de la stratégie Sustainable ZoomZoom 2030 et de notre engagement de réduire les émissions de CO2 de nos voitures par 50% vers 2030."

Plus d'informations sur www.mazda.be

Parmi les marques automobiles, Mazda occupe une place particulière grâce au design "Kodo" puriste de ses modèles et à la technologie de motorisation SKYACTIV. En bref, le taux de compression des moteurs à essence est plus élevé, ce qui se traduit par une augmentation de 15 % du couple et une diminution de 15 % de la consommation et des émissions de CO2 et de NOx.Afin d'atteindre l'objectif européen de 95 g/km de CO2, Mazda ajoute à sa gamme un modèle entièrement électrique : la All-New MX-30. Ce SUV compact s'appuie sur les techniques de la CX-30 et embarque un moteur e-SKYACTIV à 100% électrique, mais se distingue par une carrosserie et un design intérieur bien à lui. Ses portes arrière à ouverture antagoniste et sa structure dépourvue de piliers B attirent l'attention. Un clin d'oeil à la Mazda RX-8. L'architecture est originale et permet d'entrer et de sortir facilement du véhicule, même s'il faut un peu de temps pour s'y habituer. Centré sur l'individu, l'habitacle rappelle celui de la CX-30 et met l'accent sur une ergonomie parfaite. Une nouveauté : la console centrale flottante avec module de climatisation numérique et sélecteur de vitesse spécial. À noter, d'un point de vue écologique, que Mazda utilise des matériaux respectueux de l'environnement. L'intérieur des portes se compose en partie de bouteilles en PET recyclées tandis que le cuir en option est, en réalité, une variante végétalienne. Le caoutchouc de la console centrale a été remplacé par du liège, en référence à la première activité industrielle de la marque. Mazda fabriquait, en effet, du liège, il y a 100 ans. La grande différence se situe au niveau de la propulsion : sur la MX-30, les roues avant sont entraînées par un moteur électrique (143 ch) alimenté par une batterie au lithium-ion d'une puissance de 35,5 kWh. Sur la base d'une consommation moyenne de 19 kWh, on obtient une autonomie de 200 kilomètres et une vitesse de pointe de 140 km/h. Le sprint de 0 à 100 km/h prend 9,7 secondes.Des valeurs pas exceptionnelles pour un véhicule 100 % électrique. Le porte-parole de Mazda, Peter Gemoets, évoque un choix délibéré : "La propulsion électrique est surtout destinée à réduire l'effet nocif de la conduite sur l'environnement en général et sur la qualité de l'air en particulier. Plus une voiture est lourde et rapide, plus elle consomme de l'énergie et plus elle pollue si la source de cet énergie n'est pas tout-à-fait propre. Cette règle vaut aussi pour les véhicules électriques. D'où le choix d'une batterie compacte et plus légère et d'un moteur électrique moins puissant. Nous ne participons pas à la course aux chevaux. Avec la MX-30, Mazda se concentre sur l'essence de la conduite électrique. Quel est l'intérêt d'avoir des performances d'une voiture de sport dans une voiture électrique? Même sur l'autoroute, la vitesse est limitée à 120 km/h. En ce qui concerne l'autonomie, je me réfère à une récente enquête menée par Roularta Research auprès de ses lecteurs et selon laquelle 7 Belges sur 10 parcourent moins de 50 kilomètres par jour."Peter Gemoets souligne également la confusion dans l'esprit des gens à propos de la conduite électrique. "Le "zéro émission" n'existe pas! Pour calculer les émissions de CO2, il faut comparer des pommes avec des pommes et prendre en compte les émissions de l'ensemble du processus de production, "Well-to-Wheel", jusqu'au recyclage des batteries. Ce calcul dépend aussi largement de la manière dont l'énergie est produite. La production repose-t-elle sur les énergies renouvelables ou sur du charbon ou du lignite? Nous devons, par ailleurs, reconnaître et oser admettre qu'une voiture électrique n'est pas intéressante pour tout le monde. Tout dépend de l'endroit où les gens vivent et travaillent. Ce point détermine la possibilité de recharger le véhicule à domicile et le nombre de kilo-mètres que vous pouvez parcourir chaque jour. C'est pourquoi Mazda planche sur le développement d'un moteur rotatif compact pouvant servir à prolonger l'autonomie afin que vous n'ayez plus peur de ne pas arriver à destination. Dans les années à venir, nous prévoyons d'ajouter à notre gamme quelques modèles plug-in hybrides basés sur la technologie Mazda M Hybrid et le nouveau moteur révolutionnaire SKYACTIV-X, un moteur à essence à mélange pauvre qui fonctionne par compression. Ce développement de produit s'inscrit dans le cadre de la stratégie Sustainable ZoomZoom 2030 et de notre engagement de réduire les émissions de CO2 de nos voitures par 50% vers 2030." Plus d'informations sur www.mazda.be