En achetant des obligations, vous prêtez votre argent pendant une période déterminée à un émetteur. Il peut s'agir d'une entreprise, d'un gouvernement, d'une institution financière ou d'une organisation internationale. En échange de ce prêt, l'émetteur vous versera des intérêts en fonction d'un taux fixe ou variable déterminé préalablement et vous récupérez, en principe, votre capital à l'échéance.

Les obligations sont négociées sur les marchés financiers. Les nouvelles obligations sont proposées par les émetteurs sur le marché obligataire primaire pendant une certaine période et à un prix fixe. Après la période d'émission, les obligations sont échangées sur le marché secondaire jusqu'à leur échéance. Le cours des obligations y dépend entre autres du taux d'intérêt, de la durée restante et de la santé financière de l'émetteur. Le cours de l'obligation peut ainsi se situer à un niveau supérieur ou inférieur à son prix d'achat.

Quel rendement?

Les obligations ont une durée fixe et, étant donné que vous prêtez de l'argent à l'émetteur, vous recevez des intérêts réguliers, selon un taux fixe ou variable déterminé préalablement. À l'échéance, vous récupérez en principe votre capital.

Vous pouvez également échanger vos obligations sur le marché secondaire et réaliser une plus- ou moins-value.

En outre, vous pouvez également échanger vos obligations sur le marché secondaire et réaliser une plus- ou moins-value. Si le taux d'intérêt du marché chute, vos obligations prennent de la valeur car il est plus rentable d'investir dans des obligations que d'épargner sur un compte d'épargne. Inversement, si les taux d'intérêt du marché augmentent, la valeur de vos obligations baisse.

Quels sont les frais et taxes ?

Investir en obligations implique des frais et taxes qui vont influencer le rendement de votre investissement. Il s'agit de :

? la taxe sur les opérations boursières lors d'un achat sur le marché secondaire.

? le précompte mobilier sur les intérêts.

? les frais de transactions.

? les droits de garde des titres sur un compte-titres.

Les obligations sont-elles sûres ?

Les obligations sont relativement sûres car il y a un accord sur le taux d'intérêt et une récupération du capital à l'échéance. Mais l'émetteur des obligations peut faire faillite. Par conséquent, sa solvabilité (exprimée par un rating) représente un critère important. La plupart du temps, plus le rating est élevé, plus l'obligation est sûre et plus le taux d'intérêt sera faible.

Généralement, les obligations gouvernementales sont moins risquées que les obligations d'entreprises

Généralement, les obligations gouvernementales sont moins risquées que les obligations d'entreprises. Mais attention : comme on a pu le constater ces dernières années, les gouvernements ne sont plus tous aussi solvables. À l'instar des actions, vous devez aussi tenir compte du taux de change lorsque vous achetez des obligations en devises étrangères.

Encore un conseil : si vous détenez des obligations de premier rang, vous serez l'un des premiers à être remboursé en cas de problèmes financiers de l'émetteur. Si vous détenez des obligations de dernier rang (subordonnées), vous serez l'un des derniers à être remboursé.

Une obligation n'est pas l'autre

Les bons de caisse

Un bon de caisse est une obligation émise par une institution financière pour la durée de votre choix et à un taux d'intérêt fixe connu. Le capital est remboursé à l'échéance. Un bon de caisse est donc sûr et le rendement est connu à l'avance et garanti. De plus, le bon de caisse est couvert par le système de garantie des dépôts pour un montant de 100.000 ? maximum par personne et par banque.

Les obligations d'entreprise

Une obligation d'entreprise est émise par une entreprise. Le taux d'intérêt est généralement fixe et déterminé au moment de l'émission. Votre capital est remboursé à l'échéance mais vous pouvez aussi revendre les obligations d'entreprise avant terme. Les notations (ou rating) reflètent la solvabilité de l'émetteur. Les obligations d'entreprise avec une bonne solvabilité sont moins risquées mais elles offrent un taux d'intérêt plus faible. Les obligations d'entreprise ne sont pas couvertes par le système de garantie des dépôts.

Les obligations d'Etat

Une obligation d'Etat ou bon d'Etat est une obligation offrant généralement un taux d'intérêt fixe qui est émise suivant la monnaie du pays d'émission. Elles peuvent avoir des durées différentes et peuvent être achetées sur les marchés primaire et secondaire. Le taux d'intérêt des obligations d'Etat dépend de la solvabilité du pays émetteur.

Les euro-obligations

Les euro-obligations sont émises simultanément par des entreprises, des institutions publiques, des gouvernements ou des organisations internationales dans différents pays. Parfois, elles sont émises dans des devises différentes.

Les obligations (d'entreprise) convertibles

Une obligation d'entreprise convertible donne à l'investisseur le droit d'échanger les obligations en actions de l'entreprise émettrice de l'obligation ou d'une autre entreprise. Ce n'est généralement possible que pendant une période déterminée et sous certaines conditions. Après la conversion, l'investisseur devient actionnaire : il ne reçoit plus aucun intérêt mais éventuellement des dividendes. En échange du droit de conversion, le taux d'intérêt est souvent plus faible que pour des obligations non convertibles.

Les obligations convertibles inverses

Une obligation convertible inverse est une variante de l'obligation convertible. Dans ce cas, c'est l'émetteur qui décide de convertir ou non les obligations en actions. En d'autres termes : l'émetteur choisit de rembourser votre capital en cash ou en actions. Il existe un certain risque, en raison d'une différence possible entre la valeur des actions et ce que vous avez payé pour les obligations. En échange de ce risque, vous recevez un taux d'intérêt plus élevé.

Les obligations avec warrant

Une obligation avec warrant est composée de deux produits : une obligation ordinaire et un warrant, soit un droit d'acheter des actions ou des obligations à un prix déterminé. Selon le cours de l'action, l'achat peut se révéler judicieux ou non. Les obligations avec warrant offrent un taux d'intérêt plus bas qui compense sa valeur.

En achetant des obligations, vous prêtez votre argent pendant une période déterminée à un émetteur. Il peut s'agir d'une entreprise, d'un gouvernement, d'une institution financière ou d'une organisation internationale. En échange de ce prêt, l'émetteur vous versera des intérêts en fonction d'un taux fixe ou variable déterminé préalablement et vous récupérez, en principe, votre capital à l'échéance.Les obligations sont négociées sur les marchés financiers. Les nouvelles obligations sont proposées par les émetteurs sur le marché obligataire primaire pendant une certaine période et à un prix fixe. Après la période d'émission, les obligations sont échangées sur le marché secondaire jusqu'à leur échéance. Le cours des obligations y dépend entre autres du taux d'intérêt, de la durée restante et de la santé financière de l'émetteur. Le cours de l'obligation peut ainsi se situer à un niveau supérieur ou inférieur à son prix d'achat.Quel rendement?Les obligations ont une durée fixe et, étant donné que vous prêtez de l'argent à l'émetteur, vous recevez des intérêts réguliers, selon un taux fixe ou variable déterminé préalablement. À l'échéance, vous récupérez en principe votre capital.En outre, vous pouvez également échanger vos obligations sur le marché secondaire et réaliser une plus- ou moins-value. Si le taux d'intérêt du marché chute, vos obligations prennent de la valeur car il est plus rentable d'investir dans des obligations que d'épargner sur un compte d'épargne. Inversement, si les taux d'intérêt du marché augmentent, la valeur de vos obligations baisse.Quels sont les frais et taxes ?Investir en obligations implique des frais et taxes qui vont influencer le rendement de votre investissement. Il s'agit de :? la taxe sur les opérations boursières lors d'un achat sur le marché secondaire.? le précompte mobilier sur les intérêts.? les frais de transactions.? les droits de garde des titres sur un compte-titres.Les obligations sont-elles sûres ?Les obligations sont relativement sûres car il y a un accord sur le taux d'intérêt et une récupération du capital à l'échéance. Mais l'émetteur des obligations peut faire faillite. Par conséquent, sa solvabilité (exprimée par un rating) représente un critère important. La plupart du temps, plus le rating est élevé, plus l'obligation est sûre et plus le taux d'intérêt sera faible.Généralement, les obligations gouvernementales sont moins risquées que les obligations d'entreprises. Mais attention : comme on a pu le constater ces dernières années, les gouvernements ne sont plus tous aussi solvables. À l'instar des actions, vous devez aussi tenir compte du taux de change lorsque vous achetez des obligations en devises étrangères.Encore un conseil : si vous détenez des obligations de premier rang, vous serez l'un des premiers à être remboursé en cas de problèmes financiers de l'émetteur. Si vous détenez des obligations de dernier rang (subordonnées), vous serez l'un des derniers à être remboursé.