Le souci des autres, Jacqueline et son mari l'ont toujours eu. Sans enfants, ils nourrissaient le désir que leur patrimoine serve à quelque chose. Et ce, avant même que le cancer n'affecte leur couple. " Nous aimions voyager et nous laissions toujours un mot sur la table de la salle à manger au cas où il nous arriverait quelque chose afin d'exprimer notre désir de léguer nos biens à une association. Nous ne pensions pas à la maladie. Mais durant l'hospitalisation de mon mari, j'ai vu une brochure de la Fondation contre le Cancer. L'idée d'aider d'autres malades par un legs m'a séduite, notre argent ne serait pas perdu. Nous avions travaillé toute notre vie, il aurait été dommage de laisser partir notre patrimoine plutôt que de servir une bonne cause. J'étais convaincue qu'il fallait que j'agisse et très vite. "

Après le décès de son époux, il y a 3 ans, Jacqueline s'est d'abord renseignée auprès de son médecin généraliste, qui l'a encouragée à poursuivre son idée, pour ensuite téléphoner à la Fondation contre le Cancer.

" Je suis entrée en contact avec Greta. Elle est venue me rencontrer chez moi avec Margaux. Nous avons bien parlé et elles ont répondu à toutes mes questions. Je n'ai plus eu le moindre doute. "

Le déroulement des démarches, les missions de la Fondation contre le Cancer, chaque point important a été abordé.

" L'idée d'aider d'autres malades par un legs m'a séduite, notre argent ne serait pas perdu. "

Un profond soulagement

Après la visite, Greta et Margaux ont remis à Jacqueline un formulaire de projet-type de testament. " Je l'ai écrit à la main et l'ai soumis à mon notaire. Tout était très clair et s'est déroulé simplement et surtout très rapidement. Je ne voulais pas attendre d'être plus âgée ou plus fragile. Là, j'étais pleinement consciente de la responsabilité que je prenais. Après la signature, j'ai ressenti un énorme soulagement. Désormais, je suis tranquille, je sais que la Fondation contre le Cancer s'occupera de mes biens. Et je suis contente de l'avoir fait l'année dernière, avant la crise du Covid. Vous voyez, il ne faut pas attendre ! "

" Il aurait été dommage de laisser partir notre patrimoine plutôt que de servir une bonne cause. "

Un lien fort qui perdure

Jacqueline reste en contact avec la Fondation contre le Cancer, elle suit leurs actions, leurs campagnes. " Je continue à les aider et les encourager, ils en ont besoin. Je ne clame pas sur tous les toits que j'ai fait un legs, car j'estime qu'il s'agit là d'une démarche intime, mais je témoigne volontiers afin d'encourager les gens à aider la recherche. Vous savez, ce lien est très fort. Si je devais avoir un problème, Margaux serait sans doute la première personne que j'appellerais. J'ai même été invitée, l'année dernière, au Heysel pour 30 ans soutien à la recherche scientifique de la Fondation contre le Cancer et j'ai pu discuter avec les chercheurs, c'était passionnant. "

Je témoigne volontiers afin d'encourager les gens à aider la recherche

Margaux Devillers : un métier d'écoute et d'accompagnement

La Fondation contre le Cancer propose un véritable suivi personnalisé. Margaux, coordinatrice legs : " Greta et moi-même nous occupons exclusivement d'accompagner les testataires et les personnes qui souhaitent faire un legs. En parallèle, il existe un service composé notamment de juristes qui s'occupe de la gestion des dossiers. Certaines personnes souhaitent garder l'anonymat et notre suivi se déroule alors par téléphone ou par courrier. Mais d'autres sont demandeuses d'un contact direct. Nous nous rendons alors à leur domicile. "

Écoute et psychologie sont nécessaires pour recevoir des histoires intimes, parfois douloureuses. " C'est toute une vie qui se révèle dans un patrimoine. En faisant un legs, la personne livre une grande partie d'elle-même en désirant laisser un impact positif après sa mort. "

Certains s'interrogeront sur les démarches à effectuer, d'autres s'attacheront surtout aux multiples missions de la Fondation contre le Cancer. Actions de prévention, de mobilisation et d'accompagnement du patient sont essentielles, même si la recherche scientifique demeure le point d'orgue.

" Greta et moi prenons très à coeur notre travail. En nous reprenant dans leur testament, les testataires nous témoignent leur confiance quant aux différentes actions que nous menons. On se sent inclus dans leur vie et nous leur laissons une place dans la nôtre aussi. Léguer à une oeuvre est un acte d'une extrême générosité. Chaque euro donné à la Fondation contre le Cancer contribue à nos missions. Grâce au soutien à la recherche scientifique, de grandes avancées ont été accomplies et le taux d'espérance de vie ne cesse d'augmenter. Mais il reste du chemin à parcourir. Soutenir la Fondation contre le Cancer c'est permettre aux patients de demain d'être encore mieux armés. "

Commandez maintenant votre brochure gratuite.

https://www.cancer.be/demande-dinformation-legs

Des questions concernant le legs ? Contactez-nous sans hésiter.

Margaux Devillers

Dons & Legs

Tel: 02 743 37 03

Mail : MDevillers@fondationcontrelecancer.be

Le souci des autres, Jacqueline et son mari l'ont toujours eu. Sans enfants, ils nourrissaient le désir que leur patrimoine serve à quelque chose. Et ce, avant même que le cancer n'affecte leur couple. " Nous aimions voyager et nous laissions toujours un mot sur la table de la salle à manger au cas où il nous arriverait quelque chose afin d'exprimer notre désir de léguer nos biens à une association. Nous ne pensions pas à la maladie. Mais durant l'hospitalisation de mon mari, j'ai vu une brochure de la Fondation contre le Cancer. L'idée d'aider d'autres malades par un legs m'a séduite, notre argent ne serait pas perdu. Nous avions travaillé toute notre vie, il aurait été dommage de laisser partir notre patrimoine plutôt que de servir une bonne cause. J'étais convaincue qu'il fallait que j'agisse et très vite. "Après le décès de son époux, il y a 3 ans, Jacqueline s'est d'abord renseignée auprès de son médecin généraliste, qui l'a encouragée à poursuivre son idée, pour ensuite téléphoner à la Fondation contre le Cancer." Je suis entrée en contact avec Greta. Elle est venue me rencontrer chez moi avec Margaux. Nous avons bien parlé et elles ont répondu à toutes mes questions. Je n'ai plus eu le moindre doute. "Le déroulement des démarches, les missions de la Fondation contre le Cancer, chaque point important a été abordé." L'idée d'aider d'autres malades par un legs m'a séduite, notre argent ne serait pas perdu. "Après la visite, Greta et Margaux ont remis à Jacqueline un formulaire de projet-type de testament. " Je l'ai écrit à la main et l'ai soumis à mon notaire. Tout était très clair et s'est déroulé simplement et surtout très rapidement. Je ne voulais pas attendre d'être plus âgée ou plus fragile. Là, j'étais pleinement consciente de la responsabilité que je prenais. Après la signature, j'ai ressenti un énorme soulagement. Désormais, je suis tranquille, je sais que la Fondation contre le Cancer s'occupera de mes biens. Et je suis contente de l'avoir fait l'année dernière, avant la crise du Covid. Vous voyez, il ne faut pas attendre ! "" Il aurait été dommage de laisser partir notre patrimoine plutôt que de servir une bonne cause. "Jacqueline reste en contact avec la Fondation contre le Cancer, elle suit leurs actions, leurs campagnes. " Je continue à les aider et les encourager, ils en ont besoin. Je ne clame pas sur tous les toits que j'ai fait un legs, car j'estime qu'il s'agit là d'une démarche intime, mais je témoigne volontiers afin d'encourager les gens à aider la recherche. Vous savez, ce lien est très fort. Si je devais avoir un problème, Margaux serait sans doute la première personne que j'appellerais. J'ai même été invitée, l'année dernière, au Heysel pour 30 ans soutien à la recherche scientifique de la Fondation contre le Cancer et j'ai pu discuter avec les chercheurs, c'était passionnant. "La Fondation contre le Cancer propose un véritable suivi personnalisé. Margaux, coordinatrice legs : " Greta et moi-même nous occupons exclusivement d'accompagner les testataires et les personnes qui souhaitent faire un legs. En parallèle, il existe un service composé notamment de juristes qui s'occupe de la gestion des dossiers. Certaines personnes souhaitent garder l'anonymat et notre suivi se déroule alors par téléphone ou par courrier. Mais d'autres sont demandeuses d'un contact direct. Nous nous rendons alors à leur domicile. "Écoute et psychologie sont nécessaires pour recevoir des histoires intimes, parfois douloureuses. " C'est toute une vie qui se révèle dans un patrimoine. En faisant un legs, la personne livre une grande partie d'elle-même en désirant laisser un impact positif après sa mort. "Certains s'interrogeront sur les démarches à effectuer, d'autres s'attacheront surtout aux multiples missions de la Fondation contre le Cancer. Actions de prévention, de mobilisation et d'accompagnement du patient sont essentielles, même si la recherche scientifique demeure le point d'orgue." Greta et moi prenons très à coeur notre travail. En nous reprenant dans leur testament, les testataires nous témoignent leur confiance quant aux différentes actions que nous menons. On se sent inclus dans leur vie et nous leur laissons une place dans la nôtre aussi. Léguer à une oeuvre est un acte d'une extrême générosité. Chaque euro donné à la Fondation contre le Cancer contribue à nos missions. Grâce au soutien à la recherche scientifique, de grandes avancées ont été accomplies et le taux d'espérance de vie ne cesse d'augmenter. Mais il reste du chemin à parcourir. Soutenir la Fondation contre le Cancer c'est permettre aux patients de demain d'être encore mieux armés. "