" La sélection des actions, ce qu'on appelle le stock picking, se révèle en pratique très difficile. Rares sont les stock pickers qui enregistrent de bons résultats sur la durée, sur une période de dix ou vingt ans. Résultat : les fonds qu'ils gèrent font rarement mieux que le marché ", constate Geert Van Herck, Chief Strategist pour KEYPRIVATE. " Il est donc logique que les investisseurs soient de plus en plus nombreux à préférer les trackers aux fonds de placement traditionnels gérés de façon active. Ils leur permettent d'investir par définition dans les actions les plus performantes puisque les trackers suivent un indice, comme le CAC40 ou le BEL20. Mais nous constatons en outre que les actions les plus performantes prennent de plus en plus d'importance dans ces indices. Il suffit de penser aux actions technologiques américaines, qui représentent aujourd'hui presque le quart de l'indice S&P500. "

Geert Van Herck, Chief Strategist pour KEYPRIVATE

Un tracker se compose non pas d'une seule mais de plusieurs dizaines de valeurs sous-jacentes. Il permet dès lors aux investisseurs de disposer en une fois d'un portefeuille bien diversifié, avec le meilleur rapport possible entre le rendement et le risque. Le risque ? N'est-il pas préférable de placer son épargne sur un carnet d'épargne classique ? " Cette question, on me la pose presque tous les jours : Est-ce bien le moment d'investir ? ", réagit Van Herck. " Il est certain qu'un compte d'épargne a son utilité. Il faut disposer d'un capital minimum pour pouvoir faire face aux dépenses imprévues. La taille idéale de cette réserve - l'équivalent de trois ou six mois de salaire, par exemple - dépend d'une série de facteurs. L'idéal est de pouvoir faire fructifier tout ce qui dépasse ce montant. Même aujourd'hui. Lorsque vous placez votre argent sur un compte d'épargne, votre pouvoir d'achat diminue de facto vu l'extrême faiblesse des taux et l'inflation. Certes, investir dans des trackers ou des fonds classiques offre la perspective de meilleurs rendements, mais comporte aussi des risques. Il s'agit pour tous les investisseurs de se connaître eux-mêmes. Déterminez votre profil de risque pour trouver le portefeuille qui vous convient. Il est bon de savoir que la tendance boursière est à la hausse depuis 2009. Bien sûr, sur cette période, la tendance a fluctué avec des hauts et des bas, comme récemment, pendant la crise du coronavirus. Mais en matière d'investissement, il convient de poursuivre un horizon de placement plus long et d'avoir parfois le courage d'attendre la fin d'une crise temporaire sans broncher, car en général, vendre lorsque la bourse pique du nez n'est pas une bonne idée. "

Lorsqu'on opte pour la gestion d'actifs en ligne performante de KEYPRIVATE, on se facilite la tâche et on se dispense de suivre les cours au jour le jour. " Nous nous occupons, pour nos clients, de gérer les risques, de définir et d'ajuster la stratégie sur la base d'analyses des tendances et des avis de notre comité d'investissement ", précise encore Van Herck.

Maintenant encore moins cher

Investir via KEYPRIVATE est moins cher qu'une gestion d'actifs traditionnelle et est possible dès 15 000 €. Si vous ouvrez un compte KEYPRIVATE avant le 30 septembre, vous bénéficierez en outre du remboursement des frais de gestion (0,91%, TVAC) sur le montant investi jusqu'au 30 novembre.

Pour en savoir plus sur KEYPRIVATE, surfez vers notre site web.

Cette communication ne contient ni un conseil d'investissement ou recommandation, ni une analyse financière. Aucune des informations contenues dans cette communication ne doit être interprétée comme ayant une valeur contractuelle d'aucune sorte. Cette communication n'est produite qu'à des fins indicatives et ne constitue en aucun cas une commercialisation de produits financiers. Keytrade Bank ne pourra être tenue responsable des décisions prises sur la base des informations contenues dans cette communication, ou de son utilisation par un tiers. Avant d'investir dans des instruments financiers, veuillez bien vous informer et lire attentivement le document Aperçu des caractéristiques et risques essentiels des instruments financiers.

" La sélection des actions, ce qu'on appelle le stock picking, se révèle en pratique très difficile. Rares sont les stock pickers qui enregistrent de bons résultats sur la durée, sur une période de dix ou vingt ans. Résultat : les fonds qu'ils gèrent font rarement mieux que le marché ", constate Geert Van Herck, Chief Strategist pour KEYPRIVATE. " Il est donc logique que les investisseurs soient de plus en plus nombreux à préférer les trackers aux fonds de placement traditionnels gérés de façon active. Ils leur permettent d'investir par définition dans les actions les plus performantes puisque les trackers suivent un indice, comme le CAC40 ou le BEL20. Mais nous constatons en outre que les actions les plus performantes prennent de plus en plus d'importance dans ces indices. Il suffit de penser aux actions technologiques américaines, qui représentent aujourd'hui presque le quart de l'indice S&P500. "Un tracker se compose non pas d'une seule mais de plusieurs dizaines de valeurs sous-jacentes. Il permet dès lors aux investisseurs de disposer en une fois d'un portefeuille bien diversifié, avec le meilleur rapport possible entre le rendement et le risque. Le risque ? N'est-il pas préférable de placer son épargne sur un carnet d'épargne classique ? " Cette question, on me la pose presque tous les jours : Est-ce bien le moment d'investir ? ", réagit Van Herck. " Il est certain qu'un compte d'épargne a son utilité. Il faut disposer d'un capital minimum pour pouvoir faire face aux dépenses imprévues. La taille idéale de cette réserve - l'équivalent de trois ou six mois de salaire, par exemple - dépend d'une série de facteurs. L'idéal est de pouvoir faire fructifier tout ce qui dépasse ce montant. Même aujourd'hui. Lorsque vous placez votre argent sur un compte d'épargne, votre pouvoir d'achat diminue de facto vu l'extrême faiblesse des taux et l'inflation. Certes, investir dans des trackers ou des fonds classiques offre la perspective de meilleurs rendements, mais comporte aussi des risques. Il s'agit pour tous les investisseurs de se connaître eux-mêmes. Déterminez votre profil de risque pour trouver le portefeuille qui vous convient. Il est bon de savoir que la tendance boursière est à la hausse depuis 2009. Bien sûr, sur cette période, la tendance a fluctué avec des hauts et des bas, comme récemment, pendant la crise du coronavirus. Mais en matière d'investissement, il convient de poursuivre un horizon de placement plus long et d'avoir parfois le courage d'attendre la fin d'une crise temporaire sans broncher, car en général, vendre lorsque la bourse pique du nez n'est pas une bonne idée. " Lorsqu'on opte pour la gestion d'actifs en ligne performante de KEYPRIVATE, on se facilite la tâche et on se dispense de suivre les cours au jour le jour. " Nous nous occupons, pour nos clients, de gérer les risques, de définir et d'ajuster la stratégie sur la base d'analyses des tendances et des avis de notre comité d'investissement ", précise encore Van Herck.Pour en savoir plus sur KEYPRIVATE, surfez vers notre site web.Cette communication ne contient ni un conseil d'investissement ou recommandation, ni une analyse financière. Aucune des informations contenues dans cette communication ne doit être interprétée comme ayant une valeur contractuelle d'aucune sorte. Cette communication n'est produite qu'à des fins indicatives et ne constitue en aucun cas une commercialisation de produits financiers. Keytrade Bank ne pourra être tenue responsable des décisions prises sur la base des informations contenues dans cette communication, ou de son utilisation par un tiers. Avant d'investir dans des instruments financiers, veuillez bien vous informer et lire attentivement le document Aperçu des caractéristiques et risques essentiels des instruments financiers.