En investissant dans un fonds commun de placement, vous achetez une unité ou une participation d'un fonds. Vous n'achetez donc aucune action ou obligation d'une société mais bien une participation d'un fonds qui investit dans plusieurs entreprises (ou Etats). Si vous investissez dans une société d'investissement (sicav), vous achetez dans ce cas une action car le fonds aura la forme d'une société investissant comme un fonds commun de placement dans différents produits.

Les fonds peuvent investir dans différentes classes d'actifs financiers comme les actions, les obligations, les trackers (ETF), l'immobilier, les devises... Ils peuvent également opter pour des thèmes ou des critères spécifiques pour la composition du portefeuille, par exemple investir en produits financiers à taux fixe (obligations, comptes à terme...) ou pas (actions, immobilier). Un fonds mixte combine quant à lui plusieurs classes d'actifs.

Quel rendement espérer ?

Vous pouvez échanger vos parts sur les marchés financiers et réaliser une plus- ou moins-value. La valeur d'un fonds, et donc des parts, augmente lorsque les investissements sous-jacents progressent. Cette évolution dépend des résultats des entreprises concernées, de l'économie, de l'évolution des marchés financiers et de la politique des gestionnaires de fonds.

Le gestionnaire de fonds et son équipe analysent les entreprises ou les gouvernements qui sont derrière les produits financiers du fonds. Ils définissent la composition du fonds sur base de la stratégie d'investissement et des évolutions du marché.

Votre portefeuille est beaucoup moins dépendant du résultat d'un seul produit ou d'un seul émetteur.

Grâce à la diversification, investir dans un fonds de placement est sensiblement moins risqué qu'investir dans des actions, obligations, devises... d'un seul émetteur. En d'autres termes, votre portefeuille est beaucoup moins dépendant du résultat d'un seul produit ou d'un seul émetteur. Autre avantage : vous pouvez investir simultanément dans différents produits financiers avec un budget relativement limité. Ou dans des produits financiers dont le seuil d'investissement minimum est élevé.

Combien vaut un fonds ?

Vous achetez vos parts à la valeur nette d'inventaire (VNI) du fonds au moment de votre achat. Cette valeur correspond à la somme de tous les investissements du fonds divisée par le nombre de parts qu'il a vendues. La valeur des différents produits du fonds fluctue constamment et influence donc la VNI d'un fonds. Pour connaître précisément le prix de votre part, vous devez attendre la fermeture des Bourses.

Les fonds de placement sont-ils sûrs ?

Investir dans des fonds implique bien sûr des risques, tout comme les autres investissements sur les marchés financiers. Grâce à la diversification des placements du fonds, le risque est évidemment beaucoup plus faible que lors d'un investissement dans un seul produit financier.

Grâce à la diversification des placements du fonds, le risque est évidemment beaucoup plus faible que lors d'un investissement dans un seul produit financier.

Le risque d'un fonds est en grande partie déterminé par les actifs dans lesquels le fonds investit mais il existe aussi d'autres risques :

-le risque de marché : par exemple lors d'une crise financière ou économique.

-le risque de change : en raison des fluctuations de cours des devises.

-le risque de concentration : dans le cas de fonds ciblés.

-le risque d'inflation : une hausse de l'inflation peut affecter la valeur des fonds.

Les fonds sont suivis par un superviseur qui contrôle le respect d'un ensemble de règles en vue de protéger les investisseurs contre les risques opérationnels. En outre, chaque fonds est tenu de fournir aux investisseurs un Key Investor Information Document (KIID) comprenant des informations sur l'objectif et la stratégie d'investissement, les frais et les gestionnaires de fonds, le profil de risque du fonds...

Quels sont les frais et taxes ?

Investir en fonds de placement implique des frais et des taxes qui vont influencer le rendement de votre investissement. Il s'agit :

? de la taxe boursière lors de l'achat de parts de certains fonds.

? des frais d'entrée exprimés en pourcentage du capital investi.

? des frais de gestion, à payer chaque année.

? des frais de sortie éventuels en cas de revente anticipée.

? de la taxe sur les plus-values lorsqu'un fonds investit au moins 25 % dans des placements à revenu fixe.

? des frais de gestion éventuellement liés à la performance.

Rendement et protection des fonds mixtes

Les fonds mixtes sont une bonne piste pour ceux qui veulent profiter des mouvements haussiers du marché et se protéger contre des retournements de tendance, deux préoccupations fondamentales des investisseurs. Pas étonnant que les investissements en fonds ont de plus en plus de succès.

Tout le monde sait que pour bien diversifier son investissement, il faut le répartir sur différents actifs. Mais le bon moment pour acheter ou vendre est tout aussi important. Suivre et sélectionner soi-même des produits individuels est trop complexe et risqué pour beaucoup de gens. Un mauvais choix peut en effet entraîner un risque de pertes.

En tant qu'investisseur, que pouvez-vous faire pour réaliser plus de rendement sans trop de risques ? Vous pouvez investir dans des fonds mixtes qui investissent à leur tour dans des actions, des obligations ou tout autre actif. Tout ce que vous devez faire est de choisir le montant que vous voulez y consacrer. Il est même possible de procéder à des achats périodiques limités (comme par exemple 100 a par mois), ce qui vous permet de contourner la question délicate du bon moment d'investissement. Pour le reste, vous ne devez pas vous inquiéter : le gestionnaire de fonds suit son portefeuille de très près, en fonction de sa stratégie et du marché.

Les fonds flexibles

Avec un fonds flexible, le gestionnaire de fonds peut ajuster sa composition en fonction du risque de marché actuel ou attendu. Il modifie alors, par exemple, le poids des actions par rapport à celui des obligations. Il peut ainsi faire profiter le fonds d'une hausse de la Bourse et limiter les dégâts en cas de baisse. D'ailleurs, dans beaucoup de fonds, la protection du capital est souvent prioritaire à un rendement plus important.

Certains fonds peuvent également procurer un revenu à l'investisseur sous forme de dividendes. Les gestionnaires de fonds choisissent alors surtout des actifs offrant un rendement élevé. Le fonds peut alors générer des revenus et une partie est distribuée périodiquement aux investisseurs.

Mélanger les fonds mixtes

En investissant dans différents fonds mixtes, vous diversifiez encore plus votre risque. Investir dans une combinaison de fonds dont les points de vue des gestionnaires sont différents est par exemple une très bonne idée.

Classique ou mixte ?

? Les fonds obligataires investissent en obligations d'État ou d'entreprises.

? Les fonds d'actions investissent dans des actions qui portent sur une région, un secteur...

? Les fonds mixtes répartissent leurs actifs dans des actions, des obligations ou d'autres actifs. Certains optent pour une répartition fixe des actifs (principalement des actions et obligations), tandis que d'autres peuvent modifier cette répartition.