1. Où placer son thermostat?

Un thermostat bien réglé permet de ne chauffer la maison que quand c'est nécessaire et à la température idéale. Pour cela, il se base sur la température de la pièce dans laquelle il est installé. Il doit donc être bien positionné dans votre habitation : ni exposé au soleil, ni au froid, ni au-dessus d'un radiateur. Ensuite, il faut vérifier si votre thermostat tient compte de l'inertie du bâtiment. Certains systèmes commencent à chauffer à l'heure programmée, d'autres enclenchent la chaudière avant pour que la température choisie soit atteinte au bon moment. N'hésitez pas à consulter le mode d'emploi.

Bon à savoir : les thermostats disposent souvent d'un mode été, qui permet à votre chaudière de s'enclencher s'il fait légèrement plus frais le matin et de rester au repos le reste du temps. Parfait pour éviter une consommation inutile.

2. Quelles températures choisir pour programmer son thermostat ?

Pendant la journée. La température idéale... est celle qui vous convient ! Selon l'isolation et le degré d'humidité de votre intérieur, la bonne température se situe généralement entre 19 et 21 °C dans les pièces occupées. Sachant qu'en hiver, une différence de 1°C correspond à une consommation d'énergie de 7% en plus ou en moins. Donc, pas la peine de mettre le thermostat sur 26 pour atteindre les 20° plus rapidement ! ;-) Ça ne chauffera pas plus vite. On tord d'ailleurs ici le cou à 5 autres mythes sur le chauffage.

Pendant la nuit. Dans une chambre à coucher, la température qui permet de bien dormir oscille entre 16 et 17 °C. Une différence suffisante pour diminuer votre consommation mais assez réduite pour ne pas provoquer un gros redémarrage de votre chaudière le matin. Il ne lui faudra pas longtemps pour retrouver les 20 °C.

En cas d'absence. Vous êtes au boulot pendant la journée et vos enfants à l'école ? Réglez le thermostat sur 16 °C en votre absence. Évitez de descendre plus bas pour limiter les trop gros écarts de température, comme expliqué plus haut. Et pour ne pas laisser la condensation augmenter l'humidité intérieure.

Pendant les vacances. En cas d'absence prolongée, le thermostat peut descendre jusqu'à 12 ou 14 °C. Pas moins en hiver pour éviter la condensation... ou le gel. La plupart des thermostats disposent d'un mode " vacances " ou " hors gel " dédié aux longues absences. Il suffit de l'activer.

Le truc en plus : programmez le chauffage à la température de confort une demi-heure avant de vous lever ou de rentrer à la maison et ramenez-le à 16°C une demi-heure avant que la dernière personne ne quitte la maison ou n'aille se coucher. Et n'oubliez pas d'adapter les réglages du thermostat aux horaires réels, qui peuvent notamment changer le week-end ou, pour les enfants, le mercredi après-midi.

3. Utilisez les vannes thermostatiques

© Getty Images/iStockphoto

Elles commandent l'entrée d'eau chaude dans les radiateurs pour qu'ils chauffent plus ou moins fort. Elles sont graduées de 1 à 5 et chaque numéro correspond à une température. Si vous les utilisez bien, vous ne chaufferez pas une pièce pour rien.

Dans les chambres. Réglez les vannes sur 2 pour maintenir la température à 16 ou 17°C. Pousser à 3 (19-20°C) si votre enfant y joue ou y étudie.

Dans la maison. Vous restez chez vous le week-end, entre la cuisine, la salle à manger et le salon où est installé le thermostat réglé sur 20°C. Laissez les vannes ouvertes à fond (sur 5) : dès que la température ambiante atteindra les 20°C, la chaudière s'arrêtera et la température restera idéale toute la journée.

4. Optez pour un thermostat intelligent

Notre mode de vie est rarement réglé comme du papier à musique. Travail à domicile, horaires irréguliers... Difficile de programmer le chauffage pour suivre au plus près une présence à domicile qui ne cesse de fluctuer. Sauf si vous optez pour un thermostat connecté. Il vous permet de régler la température à tout moment via votre smartphone pour rendre votre chauffage aussi flexible que vous. En plus, vous y serez gagnant car votre vieux thermostat vous fait sans doute perdre de l'argent !

Autre gros avantage : un thermostat connecté comme boxx fait des choix intelligents ! Il apprend tout seul la vitesse à laquelle chauffe et refroidit votre maison. Si vous programmez votre thermostat sur 20° à 7h, le thermostat lancera le chauffage pour qu'à 7h, il fasse 20°.

Et puis surtout, il est facile à utiliser, à programmer et il est intuitif ! Quelqu'un se rappelle-t-il de la programmation de son vieux thermostat ? Oui, on le fait une fois et puis on ne change plus jamais.

Le choix de votre thermostat connecté dépendra de vos besoins, des spécificités de votre maison, de votre chauffage et de ses extensions (vannes intelligentes, panneaux solaires, interactions avec des objets connectés, etc.).

Pour vous aider dans votre achat, nous avons comparé les 5 modèles les plus populaires en Belgique : Nest, Tado, boxx, Netatmo et Honeywell Evohome.

Téléchargez gratuitement le comparatif des thermostats connectés

Un thermostat bien réglé permet de ne chauffer la maison que quand c'est nécessaire et à la température idéale. Pour cela, il se base sur la température de la pièce dans laquelle il est installé. Il doit donc être bien positionné dans votre habitation : ni exposé au soleil, ni au froid, ni au-dessus d'un radiateur. Ensuite, il faut vérifier si votre thermostat tient compte de l'inertie du bâtiment. Certains systèmes commencent à chauffer à l'heure programmée, d'autres enclenchent la chaudière avant pour que la température choisie soit atteinte au bon moment. N'hésitez pas à consulter le mode d'emploi.Bon à savoir : les thermostats disposent souvent d'un mode été, qui permet à votre chaudière de s'enclencher s'il fait légèrement plus frais le matin et de rester au repos le reste du temps. Parfait pour éviter une consommation inutile.Pendant la journée. La température idéale... est celle qui vous convient ! Selon l'isolation et le degré d'humidité de votre intérieur, la bonne température se situe généralement entre 19 et 21 °C dans les pièces occupées. Sachant qu'en hiver, une différence de 1°C correspond à une consommation d'énergie de 7% en plus ou en moins. Donc, pas la peine de mettre le thermostat sur 26 pour atteindre les 20° plus rapidement ! ;-) Ça ne chauffera pas plus vite. On tord d'ailleurs ici le cou à 5 autres mythes sur le chauffage.Pendant la nuit. Dans une chambre à coucher, la température qui permet de bien dormir oscille entre 16 et 17 °C. Une différence suffisante pour diminuer votre consommation mais assez réduite pour ne pas provoquer un gros redémarrage de votre chaudière le matin. Il ne lui faudra pas longtemps pour retrouver les 20 °C.En cas d'absence. Vous êtes au boulot pendant la journée et vos enfants à l'école ? Réglez le thermostat sur 16 °C en votre absence. Évitez de descendre plus bas pour limiter les trop gros écarts de température, comme expliqué plus haut. Et pour ne pas laisser la condensation augmenter l'humidité intérieure.Pendant les vacances. En cas d'absence prolongée, le thermostat peut descendre jusqu'à 12 ou 14 °C. Pas moins en hiver pour éviter la condensation... ou le gel. La plupart des thermostats disposent d'un mode " vacances " ou " hors gel " dédié aux longues absences. Il suffit de l'activer.Le truc en plus : programmez le chauffage à la température de confort une demi-heure avant de vous lever ou de rentrer à la maison et ramenez-le à 16°C une demi-heure avant que la dernière personne ne quitte la maison ou n'aille se coucher. Et n'oubliez pas d'adapter les réglages du thermostat aux horaires réels, qui peuvent notamment changer le week-end ou, pour les enfants, le mercredi après-midi.Elles commandent l'entrée d'eau chaude dans les radiateurs pour qu'ils chauffent plus ou moins fort. Elles sont graduées de 1 à 5 et chaque numéro correspond à une température. Si vous les utilisez bien, vous ne chaufferez pas une pièce pour rien.Dans les chambres. Réglez les vannes sur 2 pour maintenir la température à 16 ou 17°C. Pousser à 3 (19-20°C) si votre enfant y joue ou y étudie.Dans la maison. Vous restez chez vous le week-end, entre la cuisine, la salle à manger et le salon où est installé le thermostat réglé sur 20°C. Laissez les vannes ouvertes à fond (sur 5) : dès que la température ambiante atteindra les 20°C, la chaudière s'arrêtera et la température restera idéale toute la journée.Notre mode de vie est rarement réglé comme du papier à musique. Travail à domicile, horaires irréguliers... Difficile de programmer le chauffage pour suivre au plus près une présence à domicile qui ne cesse de fluctuer. Sauf si vous optez pour un thermostat connecté. Il vous permet de régler la température à tout moment via votre smartphone pour rendre votre chauffage aussi flexible que vous. En plus, vous y serez gagnant car votre vieux thermostat vous fait sans doute perdre de l'argent !Autre gros avantage : un thermostat connecté comme boxx fait des choix intelligents ! Il apprend tout seul la vitesse à laquelle chauffe et refroidit votre maison. Si vous programmez votre thermostat sur 20° à 7h, le thermostat lancera le chauffage pour qu'à 7h, il fasse 20°.Et puis surtout, il est facile à utiliser, à programmer et il est intuitif ! Quelqu'un se rappelle-t-il de la programmation de son vieux thermostat ? Oui, on le fait une fois et puis on ne change plus jamais.Le choix de votre thermostat connecté dépendra de vos besoins, des spécificités de votre maison, de votre chauffage et de ses extensions (vannes intelligentes, panneaux solaires, interactions avec des objets connectés, etc.).Pour vous aider dans votre achat, nous avons comparé les 5 modèles les plus populaires en Belgique : Nest, Tado, boxx, Netatmo et Honeywell Evohome.