Si investir intelligemment permet en principe d'atteindre un rendement à long terme plus élevé que si vous aviez laissé votre argent sur un compte épargne, il existe toujours des risques. Ceux-ci sont notamment liés à la conjoncture économique, à l'expérience et à la connaissance de l'investisseur ainsi qu'à certains acteurs n'ayant pas toujours de bonnes intentions.

MiFID vous protège

Depuis le 1er novembre 2007, une directive européenne - MiFID - est entrée en vigueur dans les pays de l'Union européenne (ainsi que quelques autres pays). Elle vise à protéger les investisseurs contre les risques et les abus. Elle permet également d'accroître la concurrence et la transparence dans le monde financier. MiFID est l'abréviation de Markets in Financial Instruments Directive (Directive sur les marchés d'instruments financiers) et a été aussi créée afin d'harmoniser la réglementation sur les transactions et de mieux intégrer les marchés financiers.

L'élaboration obligatoire d'un profil d'investissement initial par les institutions financières pour leurs clients-investisseurs est une des mesures du MiFID. Les produits et services offerts doivent ensuite être conformes à ce profil. MiFID impose également une obligation aux institutions financières d'informer leurs clients.

Un label de risque en cinq classes

Les produits financiers distribués en Belgique aux investisseurs non professionnels affichent un label de risque standardisé. Celui-ci comporte cinq classes, selon le risque pour les investisseurs de ne pas récupérer leur mise à la date d'échéance éventuelle de leur investissement. Toutes les exigences techniques du label de risque sont fixées dans une réglementation de l'Autorité des services et marchés financiers (FSMA).

Réfléchissez avant d'agir

Répondez aux questions suivantes avant de commencer à investir :

? Quel est votre niveau d'aversion au risque ou votre profil de risque ?

? Quel est votre horizon de placement ?

? Désirez-vous seulement préserver votre capital ou le faire fructifier ?

? Avez-vous une préférence pour les valeurs mobilières (actions, obligations, fonds...) de certains secteurs, pays ou entreprises spécifiques ?

? Quelle part de votre capital souhaitez-vous garder accessible pour les dépenses imprévues ? Avez-vous de l'expérience, des connaissances et du temps pour investir par vous-même, via un courtier traditionnel ou online. Ou préférez-vous faire confiance à un gestionnaire de patrimoine ?

Si investir intelligemment permet en principe d'atteindre un rendement à long terme plus élevé que si vous aviez laissé votre argent sur un compte épargne, il existe toujours des risques. Ceux-ci sont notamment liés à la conjoncture économique, à l'expérience et à la connaissance de l'investisseur ainsi qu'à certains acteurs n'ayant pas toujours de bonnes intentions.MiFID vous protègeDepuis le 1er novembre 2007, une directive européenne - MiFID - est entrée en vigueur dans les pays de l'Union européenne (ainsi que quelques autres pays). Elle vise à protéger les investisseurs contre les risques et les abus. Elle permet également d'accroître la concurrence et la transparence dans le monde financier. MiFID est l'abréviation de Markets in Financial Instruments Directive (Directive sur les marchés d'instruments financiers) et a été aussi créée afin d'harmoniser la réglementation sur les transactions et de mieux intégrer les marchés financiers.L'élaboration obligatoire d'un profil d'investissement initial par les institutions financières pour leurs clients-investisseurs est une des mesures du MiFID. Les produits et services offerts doivent ensuite être conformes à ce profil. MiFID impose également une obligation aux institutions financières d'informer leurs clients.Un label de risque en cinq classesLes produits financiers distribués en Belgique aux investisseurs non professionnels affichent un label de risque standardisé. Celui-ci comporte cinq classes, selon le risque pour les investisseurs de ne pas récupérer leur mise à la date d'échéance éventuelle de leur investissement. Toutes les exigences techniques du label de risque sont fixées dans une réglementation de l'Autorité des services et marchés financiers (FSMA).