La société NS a dû immobiliser 18 locomotives TRAXX produites par le fabricant canadien Bombardier. Ces locomotives sont également employées par la SNCB Logistics, la filiale de transport de marchandises de l'opérateur ferroviaire belge. Celle-ci a été avertie lundi soir des problèmes rencontrés aux Pays-Bas, indique un porte-parole. Les véhicules qui se trouvaient déjà dans les dépôts ont alors été contrôlés. "Les premiers tests n'ont montré aucun problème", affirme la SNCB Logistics. Les problèmes seraient spécifiques au réseau ferroviaire néerlandais. La société va maintenant contrôler systématiquement l'ensemble des locomotives. Aucune d'entre elles n'a été retirée préventivement. Les locomotives TRAXX ne sont pas employées pour le transport de passagers sur le réseau intérieur. (Belga)

La société NS a dû immobiliser 18 locomotives TRAXX produites par le fabricant canadien Bombardier. Ces locomotives sont également employées par la SNCB Logistics, la filiale de transport de marchandises de l'opérateur ferroviaire belge. Celle-ci a été avertie lundi soir des problèmes rencontrés aux Pays-Bas, indique un porte-parole. Les véhicules qui se trouvaient déjà dans les dépôts ont alors été contrôlés. "Les premiers tests n'ont montré aucun problème", affirme la SNCB Logistics. Les problèmes seraient spécifiques au réseau ferroviaire néerlandais. La société va maintenant contrôler systématiquement l'ensemble des locomotives. Aucune d'entre elles n'a été retirée préventivement. Les locomotives TRAXX ne sont pas employées pour le transport de passagers sur le réseau intérieur. (Belga)