Les membres d'Eneo ont notamment été accueilli par le président du cdH Benoît Lutgen et par la présidente d'Ecolo Emilie Hoyos. Le FDF n'avait quant à lui pas répondu à l'invitation des aînés. A quelques mois des élections, les Rois mages ont remis aux présidents de partis leur nouveau mémorandum intitulé "Mir'Âges, beaux Rat'Âges?" afin d'attirer leur attention sur les priorités de ses membres. Une partie de ces thèmes mis en avant ont été décidés en concertation avec l'homologue néerlandophone d'Eneo, l'OKRA. En matière de santé, la priorité des deux associations se portent sur le prix des médicaments, que les aînés jugent trop élevé. Les médicaments représentent 16% des dépenses de santé en Belgique, rappelle Eneo. Dans le domaine de la mobilité, l'association demande à veiller à ce que les plus de 65 ans gardent une accessibilité suffisante aux réseaux de transport public. Le mouvement a particulièrement insisté sur la nécessité de politiques cohérentes à tous les niveaux, de la commune jusqu'à celui de l'Union européenne. "Une pension minimale arrêtée au niveau européen permettrait également d'enrayer le dumping social", a expliqué Philippe Andrianne, secrétaire politique d'Eneo. Les plus âgés représenteront bientôt un tiers de la population, a rappelé M. Andrianne. C'est pourquoi Eneo demande que ceux-ci soient consultés sur toutes la matières qui les touchent directement, notamment via des conseils consultatifs communaux des aînés (CCCA). Eneo est le plus important mouvement francophone de représentation des aînés, avec 40.000 membres en Wallonie et à Bruxelles. (Belga)

Les membres d'Eneo ont notamment été accueilli par le président du cdH Benoît Lutgen et par la présidente d'Ecolo Emilie Hoyos. Le FDF n'avait quant à lui pas répondu à l'invitation des aînés. A quelques mois des élections, les Rois mages ont remis aux présidents de partis leur nouveau mémorandum intitulé "Mir'Âges, beaux Rat'Âges?" afin d'attirer leur attention sur les priorités de ses membres. Une partie de ces thèmes mis en avant ont été décidés en concertation avec l'homologue néerlandophone d'Eneo, l'OKRA. En matière de santé, la priorité des deux associations se portent sur le prix des médicaments, que les aînés jugent trop élevé. Les médicaments représentent 16% des dépenses de santé en Belgique, rappelle Eneo. Dans le domaine de la mobilité, l'association demande à veiller à ce que les plus de 65 ans gardent une accessibilité suffisante aux réseaux de transport public. Le mouvement a particulièrement insisté sur la nécessité de politiques cohérentes à tous les niveaux, de la commune jusqu'à celui de l'Union européenne. "Une pension minimale arrêtée au niveau européen permettrait également d'enrayer le dumping social", a expliqué Philippe Andrianne, secrétaire politique d'Eneo. Les plus âgés représenteront bientôt un tiers de la population, a rappelé M. Andrianne. C'est pourquoi Eneo demande que ceux-ci soient consultés sur toutes la matières qui les touchent directement, notamment via des conseils consultatifs communaux des aînés (CCCA). Eneo est le plus important mouvement francophone de représentation des aînés, avec 40.000 membres en Wallonie et à Bruxelles. (Belga)