Seize personnes avaient été arrêtées le 1er avril dans le cadre du démantèlement d'une organisation pluricriminelle active notamment dans le trafic de faux sacs poubelle, d'armes et de drogue. Neuf mandats d'arrêt avaient été délivrés. Deux suspects dont le mandat d'arrêt a été confirmé bénéficient d'une surveillance électronique, une décision contre laquelle le parquet de Mons a indiqué qu'il se réserve le droit d'aller en appel. Les perquisitions menées le 1er avril dernier dans le milieu turc du Centre et de Charleroi, à 23 adresses et dans plusieurs boxes de garage dans le Hainaut et le Brabant wallon, avaient débouché sur la saisie des stocks de faux sacs poubelle, de plus de 20 armes à feu de tout calibre, de 16 kilos de haschisch, d'un kilo de cannabis et de 45 grammes de cocaïne. Cinq véhicules, plusieurs dizaines de milliers d'euros et un "quad" volé avaient également été saisis. (Belga)

Seize personnes avaient été arrêtées le 1er avril dans le cadre du démantèlement d'une organisation pluricriminelle active notamment dans le trafic de faux sacs poubelle, d'armes et de drogue. Neuf mandats d'arrêt avaient été délivrés. Deux suspects dont le mandat d'arrêt a été confirmé bénéficient d'une surveillance électronique, une décision contre laquelle le parquet de Mons a indiqué qu'il se réserve le droit d'aller en appel. Les perquisitions menées le 1er avril dernier dans le milieu turc du Centre et de Charleroi, à 23 adresses et dans plusieurs boxes de garage dans le Hainaut et le Brabant wallon, avaient débouché sur la saisie des stocks de faux sacs poubelle, de plus de 20 armes à feu de tout calibre, de 16 kilos de haschisch, d'un kilo de cannabis et de 45 grammes de cocaïne. Cinq véhicules, plusieurs dizaines de milliers d'euros et un "quad" volé avaient également été saisis. (Belga)