D'après les informations dont dispose Efe, le Teatro Real aurait pris cette décision suite aux déclarations controversées de Gerard Mortier la semaine dernière dans le quotidien El País. Le directeur artistique de l'institution, en conflit avec le gouvernement espagnol et actuellement encore sous traitement après une opération pour traiter un cancer, indiquait vouloir être impliqué dans le processus de sélection de son successeur. "Si le gouvernement désigne un candidat avec lequel je ne m'entends pas, qui ne partage pas mes opinions, je me retirerai", avait-il assuré dans les colonnes d'El Pais. Joan Matabosch correspond à cette description. "Sa vision n'a rien à voir avec la ligne artistique que j'ai suivie ces dernières années", avait-il également estimé. Gerard Mortier avait été engagé il y a trois ans pour faire du Teatro Real l'un des principaux opéras d'Europe, mais il a dû régulièrement composer avec la volonté du gouvernement de réaliser des économies, notamment dans le secteur culturel. (Belga)

D'après les informations dont dispose Efe, le Teatro Real aurait pris cette décision suite aux déclarations controversées de Gerard Mortier la semaine dernière dans le quotidien El País. Le directeur artistique de l'institution, en conflit avec le gouvernement espagnol et actuellement encore sous traitement après une opération pour traiter un cancer, indiquait vouloir être impliqué dans le processus de sélection de son successeur. "Si le gouvernement désigne un candidat avec lequel je ne m'entends pas, qui ne partage pas mes opinions, je me retirerai", avait-il assuré dans les colonnes d'El Pais. Joan Matabosch correspond à cette description. "Sa vision n'a rien à voir avec la ligne artistique que j'ai suivie ces dernières années", avait-il également estimé. Gerard Mortier avait été engagé il y a trois ans pour faire du Teatro Real l'un des principaux opéras d'Europe, mais il a dû régulièrement composer avec la volonté du gouvernement de réaliser des économies, notamment dans le secteur culturel. (Belga)