"Le service Requêtes du Palais décide d'octroyer une intervention du Roi sur base d'un rapport d'un service social qui gère le dossier de la personne qui demande de l'aide. Cela peut venir d'un CPAS ou d'un fond de maladies", explique le Palais. Outre l'aide financière qui n'est donnée qu'une fois, l'assistance du Palais peut aussi consister à renvoyer la demande de soutien aux instances compétentes. "Dans ce cas-ci également, le Palais suit le dossier en demandant aux instances compétentes de le tenir au courant de l'avancement du dossier", explique le porte-parole du Palais. Le montant et le nombre de Belges aidés en 2013 sont les mêmes que l'an dernier, ce qui prouve une continuité dans le domaine entre le règne du roi Albert II et celui du roi Philippe, conclut le Palais. (Belga)

"Le service Requêtes du Palais décide d'octroyer une intervention du Roi sur base d'un rapport d'un service social qui gère le dossier de la personne qui demande de l'aide. Cela peut venir d'un CPAS ou d'un fond de maladies", explique le Palais. Outre l'aide financière qui n'est donnée qu'une fois, l'assistance du Palais peut aussi consister à renvoyer la demande de soutien aux instances compétentes. "Dans ce cas-ci également, le Palais suit le dossier en demandant aux instances compétentes de le tenir au courant de l'avancement du dossier", explique le porte-parole du Palais. Le montant et le nombre de Belges aidés en 2013 sont les mêmes que l'an dernier, ce qui prouve une continuité dans le domaine entre le règne du roi Albert II et celui du roi Philippe, conclut le Palais. (Belga)