La députée sp.a Kathleen Van Brempt se réjouit du résultat du vote. "La neutralité du net est la loi anti-discrimination par excellence pour la circulation des données", explique-t-elle. "Sans la neutralité du net, le risque existe que des tiers déterminent quelle information la population reçoit ou non. Cela serait inacceptable pour une Union qui garantit à ses citoyens un droit à l'information." L'Ecolo Philippe Lamberts a pour sa part qualifié le vote de "victoire pour les citoyens mais également pour les valeurs de l'Union". La législation télécom est une proposition de la commissaire européenne à la Société numérique Neelie Kroes. Celle-ci a fait de la suppression des tarifs pour téléphoner et surfer à l'étranger l'un de ses chevaux de bataille. "Avec ce vote, l'Europe répond aux attentes des citoyens. Et c'est ce qu'est l'Europe: se débarrasser des barrières pour rendre la vie plus simple et moins chère." L'approbation par les Etats membres n'interviendra pas avant les élections de mai. Selon les prévisions, un accord devrait pouvoir être trouvé d'ici la fin de l'année. (Belga)

La députée sp.a Kathleen Van Brempt se réjouit du résultat du vote. "La neutralité du net est la loi anti-discrimination par excellence pour la circulation des données", explique-t-elle. "Sans la neutralité du net, le risque existe que des tiers déterminent quelle information la population reçoit ou non. Cela serait inacceptable pour une Union qui garantit à ses citoyens un droit à l'information." L'Ecolo Philippe Lamberts a pour sa part qualifié le vote de "victoire pour les citoyens mais également pour les valeurs de l'Union". La législation télécom est une proposition de la commissaire européenne à la Société numérique Neelie Kroes. Celle-ci a fait de la suppression des tarifs pour téléphoner et surfer à l'étranger l'un de ses chevaux de bataille. "Avec ce vote, l'Europe répond aux attentes des citoyens. Et c'est ce qu'est l'Europe: se débarrasser des barrières pour rendre la vie plus simple et moins chère." L'approbation par les Etats membres n'interviendra pas avant les élections de mai. Selon les prévisions, un accord devrait pouvoir être trouvé d'ici la fin de l'année. (Belga)