"Inédit, sans précédent, inacceptable", a réagi l'eurodéputé Groen Bart Staes. Martin Schulz a supprimé l'amendement où le Parlement lui tapait sur les doigts pour avoir à deux reprises tardé pendant des mois à transmettre des informations importantes dans l'affaire John Dalli. Le commissaire européen maltais avait dû démissionner il y a un an et demi après avoir été mis en cause dans le dossier de la nouvelle directive tabac. Vu cette intervention de Martin Schulz dans le texte, une grande majorité des députés a voté le report de l'approbation du rapport de quittance. Le fait que Martin Schulz ait retenu des informations revient pour Bart Staes à entraver le travail parlementaire. "Pour autant que je sache, ce n'était jamais arrivé." Il est important de remarquer que c'est le président lui-même qui reçoit la quittance du Parlement, souligne le député. "Martin Schulz s'est donc fait juge et partie, et ce n'est pas acceptable." Une majorité des députés estime également que Martin Schulz devrait faire un pas de côté dans sa fonction de président, maintenant qu'il est candidat déclaré à la présidence de la Commission européenne pour les sociaux-démocrates. (Belga)

"Inédit, sans précédent, inacceptable", a réagi l'eurodéputé Groen Bart Staes. Martin Schulz a supprimé l'amendement où le Parlement lui tapait sur les doigts pour avoir à deux reprises tardé pendant des mois à transmettre des informations importantes dans l'affaire John Dalli. Le commissaire européen maltais avait dû démissionner il y a un an et demi après avoir été mis en cause dans le dossier de la nouvelle directive tabac. Vu cette intervention de Martin Schulz dans le texte, une grande majorité des députés a voté le report de l'approbation du rapport de quittance. Le fait que Martin Schulz ait retenu des informations revient pour Bart Staes à entraver le travail parlementaire. "Pour autant que je sache, ce n'était jamais arrivé." Il est important de remarquer que c'est le président lui-même qui reçoit la quittance du Parlement, souligne le député. "Martin Schulz s'est donc fait juge et partie, et ce n'est pas acceptable." Une majorité des députés estime également que Martin Schulz devrait faire un pas de côté dans sa fonction de président, maintenant qu'il est candidat déclaré à la présidence de la Commission européenne pour les sociaux-démocrates. (Belga)