Les partis extrémistes remportent une vingtaine de sièges en Wallonie. Le PTB+ compte 15 élus aux communes et deux aux provinces. L'extrême droite compte cinq élus: 2 FN belge à Charleroi, 1 LEPEN à Châtelet et 1 à Fleurus, 1 FNW à La Louvière. Le FDF remporte trois sièges dans les communes wallonnes et deux dans les provinces tandis que le Rassemblement Wallonie-France (RWF) n'en compte aucun. 5.306 sièges ont été attribués dans les communes en Région wallonne à la suite des élections communales et provinciales: 1.236 sièges pour le PS, 469 pour le MR, 325 Ecolo et 284 cdH. Aux provinces, on compte 223 sièges, selon les statistiques du ministère des Pouvoirs Locaux. 79 sièges provinciaux ont été attribués au PS, 73 au MR, 40 au cdH et 24 à Ecolo. On compte 37 sièges dans la province de Namur, de Luxembourg et du Brabant wallon, et 56 sièges dans le Hainaut et dans la province de Liège. (MUA)

Les partis extrémistes remportent une vingtaine de sièges en Wallonie. Le PTB+ compte 15 élus aux communes et deux aux provinces. L'extrême droite compte cinq élus: 2 FN belge à Charleroi, 1 LEPEN à Châtelet et 1 à Fleurus, 1 FNW à La Louvière. Le FDF remporte trois sièges dans les communes wallonnes et deux dans les provinces tandis que le Rassemblement Wallonie-France (RWF) n'en compte aucun. 5.306 sièges ont été attribués dans les communes en Région wallonne à la suite des élections communales et provinciales: 1.236 sièges pour le PS, 469 pour le MR, 325 Ecolo et 284 cdH. Aux provinces, on compte 223 sièges, selon les statistiques du ministère des Pouvoirs Locaux. 79 sièges provinciaux ont été attribués au PS, 73 au MR, 40 au cdH et 24 à Ecolo. On compte 37 sièges dans la province de Namur, de Luxembourg et du Brabant wallon, et 56 sièges dans le Hainaut et dans la province de Liège. (MUA)